Euro 2020 : La Serie A italienne a dominé le tournoi

Euro 2020 : La Serie A italienne a dominé le tournoi

Publié le : / Par

Federico Chiesa de l’Italie, Romelu Lukaku de la Belgique ou encore Cristiano Ronaldo du Portugal dans le dernier Championnat d’Europe 2020, ne sont que trois joueurs parmi tant d’autres du championnat italien qui ont brillé cet été avec leur nations. Après une décennie de luttes dans les compétitions continentales, l’Euro 2020 a montré que la Serie A est une force avec laquelle il faut compter une fois de plus.

Bien que l’accent ait été mis sur le pays et non sur les clubs à l’Euro 2020, le succès de la Serie A s’est tout de même démarqué. Une équipe divertissante des Azzurri d’Italie composée principalement de talents nationaux a été couronnée championne, au même moment où une foule de joueurs étrangers évoluant sur la péninsule ont produit des spectacles remarquables lors de l ‘événement phare de l’UEFA.

Les statistiques soutiennent la supériorité de la Serie A. Aucune ligue n’a été auteur de plus de buts (37) ou n’a contribué avec plus de joueurs buteurs (20), même si la Premier League a récolté plus de récompenses d’homme du match (15 contre 13 pour l’Italie). L’Italie et l’Angleterre ont le même nombre de joueurs dans l’équipe du tournoi qui est de cinq chacun, tandis que la starlette de Barcelone et d’Espagne Pedri est le seul joueur de la Liga.

Beaucoup de ces expositions individuelles décisives ont été produites par des stars internationales comme Romelu Lukaku et le capocannoniere 2021, Cristiano Ronaldo. Mais une foule de talents prometteurs a également valorisé la réputation de la Serie A. Federico Chiesa a continué d’attirer l’attention après avoir terminé la campagne en bonne forme avec la Juventus, tandis que le duo danois Mikkel Damsgaard et Joakim Maehle ont été les rouages clés pour les demi-finales surprises.

L’homme de l’Atalanta Maehle n’était que l’un des nombreux artistes impressionnants de La Dea. Cinq joueurs de Bergame différents ont trouvé le fond du filet dans le tournoi, un record égalé seulement par Anderlecht (1984), Barcelone (2000) et le Real Madrid (2012). Cette statistique reflète à quel point La Dea a performé ces derniers temps.

En même temps, l’Italie a fait des progrès tout aussi rapides sur son chemin vers un deuxième trophée de championnat d’Europe. Après avoir raté Russie 2018, un effectif composé de 23 joueurs qui se sont renforcés en Serie A la saison dernière a contribué à mettre ce fameux échec dans les tiroirs. Avec Roberto Mancini sur le banc, Giorgio Chiellini et son compatriote défenseur central Leonardo Bonucci, tout était parfait pour que la Serie A soit valorisée.

Le berceau du catenaccio abrite maintenant beaucoup de football fluide, et la prochaine étape est de traduire ce changement stylistique en prix continentaux. Plus de 11 ans se sont écoulés depuis que l’Inter Milan a remporté la Ligue des champions à Madrid, et les équipes italiennes ont été battues par les équipes espagnoles lors des trois finales européennes qu’elles ont disputées depuis lors.

C’est un record misérable pour une ligue qui était autrefois considérée comme la meilleure au monde, mais la puissance financière de la Premier League et des équipes méga-riches comme le Paris Saint-Germain désavantagent la péninsule dans la compétition continentale de l’UEFA qu’est la LDC. Travailler en coulisses pour réduire cette disparité économique est important, mais l’Euro 2020 a prouvé que les mesures prises sur le terrain pour défier ces super clubs commencent à porter leurs fruits.