Hongrie

Euro 2020 : La Hongrie, créer la surprise pour faire mieux que 2016

Publié le : / Par

Cinq ans après sa dernière participation à une phase finale de l’Euro, la Hongrie est de retour pour une deuxième consécutive, mais avec une équipe jeune et prometteuse. Pour leur 4è tournoi, les Magyars essaieront de bien figurer malgré une poule difficile.

Une qualification plus que compliquée

La qualification à l’Euro 2020 a été un véritable chemin de croix pour la Hongrie. Par la voie classique, la Hongrie n’était pas parvenue à se qualifier en terminant 4è d’une poule dominée par la Croatie. Les Magyars ont dû passer par le canal de la Ligue des Nations pour y arriver. Ils ont joué deux tours de barrage face à la Bulgarie et à l’Islande. Deux matchs qu’ils ont remporté.

Un mélange entre l’expérience et la jeunesse

La Hongrie aborde cette édition de l’Euro avec une base de joueurs expérimentés, à l’image du gardien Peter Gulacsi, ainsi que des jeunes futures stars. Défenseur du RB Leipzig, Willi Orban est l’un des leaders de cette équipe surtout depuis le forfait de la pépite Dominik Szoboszlai. Il est le fer de lance défensif de cette sélection hongroise.
Comme Orban, Peter Gulacsi évolue à Leipzig en tant que gardien titulaire depuis 2015. Celui qui a très vite pris une dimension sur la scène européenne fait aujourd’hui partie des meilleurs à son poste. Gulacsi a été l’un des acteurs majeurs du beau parcours de Leipzig qui a même disputé la demi-finale de la Ligue des Champions la saison dernière.

Marco Rossi, le guide des Magyars

Depuis 2018, Marco Rossi tient le gouvernail de la barque hongroise après avoir fait ses pas en club. Il maîtrise à la perfection l’exigence magyar. S’il a manqué de conduire l’équipe nationale de la Hongrie à la Coupe du monde 2018, Rossi est parvenu à qualifier son équipe pour l’Euro 2020. De plus, la Hongrie est promue en division A de la Ligue des Nations.

Un  « David » dans une cour des « Goliath »

Pour sa 4è phase finale à l’Euro, la Hongrie n’a pas du tout été gâtée par le sort. Les hommes de Marco Rossi héritent du groupe le plus compliqué de la compétition. Une poule F qu’ils ont le malheur de partager avec l’Allemagne (championne du monde 2014), la France (championne du monde 2018) et le Portugal (champion d’Europe en titre). Même si leurs chances de passer les poules sont infirmes, ils peuvent malgré tout poser des problèmes. On connaît le potentiel de cette équipe avec de jeunes joueurs qui commencent à s’affirmer sur le vieux continent.

Statistiques et historique à l’Euro

L’histoire de la Hongrie à l’Euro est encore à écrire. Toutefois, quelques chiffres marquent la jeune épopée de cette équipe. La Hongrie ne participera qu’à son 4è Euro, son 2ème consécutif. Les magyars ont disputé un match face au Danemark en 1964 qui a connu à ce jour la plus faible affluence dans un Euro (3 869 personnes). Pour sa première participation à l’Euro, la Hongrie est allée jusqu’en demi-finale en 1964. Gabor Kiraly reste à ce jour le joueur le plus âgé à avoir participé à une phase finale d’un Euro en 2016 (40 ans).

Hongrie 3.jpeg~50 koAfficher Télécharger

Hongrie 2.jpg~57 koAfficher Télécharger

Hongrie 1.jpg~192 koAfficher Télécharger