Euro 2020 équipe de Belgique

Euro 2020 : La Belgique confiante avant les 8è de finale face au Portugal

Publié le : / Par

La Belgique et le Portugal s’affrontent en huitièmes de finale de l’Euro 2020. À quelques jours de ce duel, les deux adversaires font des analyses diverses sur leur confrontation. Si la Belgique est confiante, le Portugal se méfie de son adversaire.

Le Portugal et la Belgique s’affrontent ce 27 juin à Séville pour la 19è fois de leur histoire. Mais dans une grande phase finale ce sera une première entre les deux sélections. À deux jours de ce duel historique dans cette compétition, les acteurs belges se donnent aux analyses sur leur chance. Yannick Carrasco et Toby Alderweireld analysent la tactique des lusitaniens et affichent leur confiance.

« Le groupe F était un groupe bizarre. Le Portugal a été fort contre la France mais s’est incliné contre l’Allemagne. Il est difficile de faire des prédictions car tout se joue sur un match. C’est une équipe complète, avec des qualités offensives et un bloc bas. On a deux options : soit attendre ou attaquer. Notre style est d’avoir la possession du ballon. Mais personne ne peut attaquer pendant 90 minutes. C’est pourquoi nous devons aussi être capables de nous défendre…Heureusement, les autres ont aussi peur de nous. Maintenant nous devons montrer que c’est juste. Le Portugal doit s’adapter à la Belgique et non l’inverse », confie Yannick Carrasco.

Toby Alderweireld parle de la menace Cristiano Ronaldo mais appelle toute l’équipe à ne pas le craindre.

« Cristiano est dans la forme de sa vie et le Portugal a d’autres joueurs de haut niveau. Si nous sommes bons, nous pouvons gérer n’importe quelle équipe. N’ayez pas peur. Nous avons également des joueurs de classe mondiale qui peuvent faire la différence. Tout le monde est prêt et peut jouer les uns avec les autres. Le Portugal est bon en contre-attaque et peut marquer un but à partir de nulle part. La défense devra toujours rester vigilante. Si nous encaissons le premier but, nous devons nous assurer de ne pas en prendre un deuxième pour pouvoir rester dans le match », a-t-il conclu.