Gianluigi Donnarumma avec son coéquipier Andrea Belotti Crédit photo: Abaca / Icon Sport

Euro 2020 – Italie : Gianluigi Donnarumma, le digne héritier de Gianluigi Buffon

Publié le : / Par

L’Italie a remporté ce dimanche l’Euro 2020 à Wembley au terme des tirs aux buts face à l’Angleterre. Un retour au sommet du football européen qui porte l’empreinte spéciale d’un dernier rempart comme on en rêve, Gianluigi Donnarumma. Un successeur assumé de Gianluigi Buffon.

« Moi, je suis comme Buffon ? Il reste le meilleur de tous, mais moi j’essaie d’être toujours prêt ». Le gardien de but italien ne se prend pas la tête. Pourtant, Gianluigi Donnarumma vient de conquérir définitivement le cœur de tous les tifosi transalpins au terme d’un Euro 2020 de grande classe.

Une phase de groupe plus que tranquille

Lancée dans une phase finale de l’Euro avec un statut d’outsider, l’Italie a très vite fait changer les opinions dès son premier match. Un succès éclatant 3-0 face à la Turquie avec un Gigi Donnarumma tranquille dans ses cages. L’ancien gardien de but de l’AC Milan n’a subi aucun tir cadré. Il a fallu attendre la deuxième sortie de la Squadra Azzura pour le voir être inquiété pour la première fois dans la compétition avec un seul tir adverse. Victoire 3-0 à l’arrivée face à la Suisse.

Si l’Italie a peiné à s’imposer face au Pays de Galle lors de sa dernière sortie, Donnarumma est toujours resté invaincu. Il a tout de même concédé son deuxième tir dans le tournoi. En trois matchs disputés dans le groupe A, le jeune portier de 22 ans n’a concédé le moindre but, ne subissant que deux petits tirs en deux matchs différents. De quoi gagner plus en confiance pour la suite du tournoi.

Des mains fermes pour porter l’Italie en finale

Être un jeune qui plus est le dernier rempart d’une équipe pour porter l’espoir de tout un peuple, ce n’est jamais gagné d’avance. Mais pour le natif de Castellamare, cet Euro n’était que la confirmation d’un grand talent exalté dans les Alpes. Dans un match difficile face à l’Autriche en huitième de finale, Donnarumma a encore répondu présent. Trois tirs subis, deux arrêts décisifs, un but encaissé (le premier du tournoi) pour une qualification assurée (2-1) en quart de finale face à la Belgique.

Annoncé comme le plus gros choc d’une équipe italienne en pleine reconstruction, le quart de finale face à la Belgique n’a été qu’une formalité. Les hommes de Roberto Mancini assurent avec une victoire 2-1 face aux Diables Rouges. Même s’il a encaissé son deuxième but du tournoi, Gigi a été encore imparable avec surtout trois arrêts décisifs. Son talent a encore été plus mis en évidence lors des demi-finales remportées face à l’Espagne aux tirs buts après un score 1-1.

Donnarumma sort un autre arrêt décisif sur le tir d’Alvaro Morata pour propulser Giorgio Chiellini et compagnie en finale. La réalisation d’un grand rêve n’est plus qu’à un match.

Donnarumma comme Buffon au mondial 2006

« Avant la séance de tirs au but, j’étais tranquille, je sais ce que je suis capable de faire ». Dégageant une telle assurance, le successeur de Gianluigi Buffon dans les buts italiens a de quoi faire rêver. En s’érigeant en un rempart sûr, le jeune de 22 ans a été une fois encore été énorme dans une finale quand bien même mal entamée. Un but encaissé très tôt sur une frappe de Luke Shaw après seulement 1 minute 56 secondes.

Mais derrière, Donnarumma et ses partenaires de l’arrière-garde de la Nazionale ont construit les bases du succès italien et du cauchemar anglais. Revenue au score grâce à Bonucci, l’Italie s’en est remise à son gardien aux gants d’or pour soulever le sacre finale. Deux arrêts décisifs sur les tirs de Jadon Sancho et de Bukayo Sako qui font exulter tout un peuple de bonheur. L’Italie tient son nouveau rempart comme l’a été Buffon pour porter l’Italie sur le toit du monde en 2006.

Des chiffres impressionnants pour un jeune gardien de but

A 22 ans, le monde s’offre à Gianluigi Donnarumma. Attendu comme l’une des promesses du football mondial au poste de gardien de but à 16 ans, il est désormais un grand. A 16 ans, il fait ses débuts avec l’AC Milan pour une première titularisation en sélection italienne à 17 ans. Il n’a jamais encaissé plus de 2 buts dans le même match avec l’Italie, remportant toutes les séances de tirs au but qu’il a disputées dans sa carrière (5). Pour clore le tout, Donnarumma est le plus jeune joueur à être élu meilleur joueur d’un Euro.

Sur l’ensemble du tournoi, il a subi 15 tirs pour seulement 4 buts encaissés. Alors que son poste est celui qui voit la majorité arriver à maturité bien plus tard, le jeune international est déjà dans l’histoire. Francesco Toldo, très brillant à l’Euro 2000 et surtout Gianluigi Buffon, un grand artisan du titre mondial remporté en 2006 ont été adulés pendant près de 20 ans par les supporters italiens. Désormais, ils tiennent la nouvelle muraille de sécurité des buts de la Squadra Azzura : Gianluigi Donnarumma, le digne héritier de Gianluigi Buffon.

player Euro 2020 - Italie : Gianluigi Donnarumma, le digne héritier de Gianluigi Buffon