Samuel Eto’o et Mouelle Kombi: les raisons d’un divorce consommé

Depuis plusieurs mois, l’atmosphère le torchon brule entre le patron de la Fédération Camerounaise de Football et  le ministre  camerounais des Sports.

Avatar photo Par 29/07/2022 - 15:15
Eto'o President of the Cameroon Football Federation Samuel Eto'o during the 2022 Women's Africa Cup of Nations match between Cameroon and Zambia held at the Mohammed V Stadium in Casablanca, Morocco on 03 July 2022 ©Alain Guy Suffo/Sports Inc - Photo by Icon sport

Rien ne va plus entre Samuel Eto’o  le président de la  Fédération Camerounaise de Football et Narcisse Mouelle Kombi, le ministère des sports camerounais. Depuis plusieurs mois les deux patrons  des structures en charge des questions de football au Cameroun se regardent en de faïence.

Le climat entre les deux hommes s’est brouillé au fil des jours. Mais le divorce semble avoir été prononcé avec le limogeage de l’ancien  sélectionneur des Lions indomptables Antonio Conceicao, après l’aventure foireuse des Lions indomptables à la Coupe d’Afrique des Nations Total Énergie 2021.

Après l’élimination en demi-finale des Lions indomptables, Samuel Eto’o décide de se séparer du sélectionneur portugais Antonio Conceicao, estimant que ce dernier n’était pas à la hauteur des attentes du Cameroun pour les prochaines échéances (Mondial 2022). Cette option n’est pas du goût de Narcisse Mouelle Kombi qui pensait que  la priorité pour les Lions indomptables n’était « pas de déstabiliser l’équipe en coupant la tête de l’entraîneur. »

Après un léger bras de fer entre les deux hommes,  Samuel Eto’o  décide  finalement de limoger Antonio Conceicao alors que le contrat de celui-ci venait d’être prolongé par le ministre des Sports, pour une durée de deux ans. Quelques jours plus tard, la présidence de la République prend parti pour Samuel Eto’o et entérine sa décision. Narcisse Mouelle Kombi est sommé de nommer Rigobert Song à la tête des Lions indomptables du Cameroun sur hautes instructions. Le ministre des Sports sent humilié et décide de prendre ses distances avec Samuel Eto’o.

Cet épisode était en effet la suite d’une série d’autres humiliations qu’avait déjà subit le ministre des Sports pendant la CAN qui se jouait au Cameroun.  Il se raconte au ministère des Sports qu’à la veille de la finale de la CAN, alors que le ministre des Sports se trouvait en séance de travail, dans un salon VIP du stade d’Olembe à Yaoundé,  avec les dirigeants de la CAF, un officiel de la Fecafoot aurait violemment pris à partie un haut responsable de la CAF créant ainsi un incident diplomatique qui a été rapporté au président camerounais Paul Biya.

Après la CAN, alors que les deux hommes étaient déjà en froid, Samuel Eto’o a de nouveau chargé le ministre des Sports. L’instance du football camerounais avait accusé le membre du gouvernement  camerounais d’avoir divulgué le document de répartition des primes versées aux joueurs de l’équipe nationale du Cameroun pour la qualification au Mondial 2022.

« La Fédération camerounaise de Football (Fécafoot) a découvert avec consternation la publication sur les réseaux sociaux de documents récapitulatifs du paiement des primes relatives au dernier match qualificatif pour la Coupe du monde Qatar 2022. Elle déplore aussi, dans le même temps, la divulgation de l’état détaillé des primes octroyées aux joueurs et encadreurs de l’équipe nationale fanion Hommes », avait écrit Samuel Eto’o, précisant que les « documents comptables étaient initialement et exclusivement adressés au ministère en charge des Sports sous le sceau de la confidentialité »

Selon plusieurs sources au ministère des Sports, Narcisse Mouelle Kombi aurait décidé,  face à ces humiliations à répétition d’éviter désormais le chemin de Samuel Eto’o et surtout de regarder à distance la gestion des affaires du football.  Pour preuve, le ministre des Sports camerounais n’a pas été aperçu pendant la Can féminine qui s’est  jouée au Maroc du 2 au 23 juillet dernier.

Jusqu’où Mouelle Kombi va-t-il éviter Samuel Eto’o ? Se demandent les observateurs.  Quelles que soient leurs inimitiés, les deux hommes doivent collaborer pour accompagner les Lions indomptables au mondial Qatari en novembre prochain.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar photo
Passionné de journalisme, je travaille depuis près de 8 ans comme journaliste au Cameroun. J'ai servi en tant que journaliste politique dans plusieurs rédactions au Cameroun, avant de me reconvertir en économie puis au sport. Je suis membre de l'association des reporters sportifs du Cameroun (RSC). J'ai également collaboré avec plusieurs sites sportifs Camerounais.
Nos recommandations: