Espagne /Fraude Fiscale : Retrait des accusations  contre James Rodriguez

Espagne /Fraude Fiscale : Retrait des accusations contre James Rodriguez

Publié le : / Par

Le fisc espagnol a retiré son accusation de fraude fiscale contre le milieu de terrain colombien du Bayern de Munich James Rodriguez et ne lui réclame plus que 4 millions d’euros contre 11,65 millions auparavant, affirme mardi le quotidien El Mundo.

Selon El Mundo, qui avait révélé les poursuites contre James en juillet, les autorités fiscales estimaient initialement que le joueur, transféré au Real Madrid en provenance de Monaco à la mi-2014, aurait dû faire pour cette année-là sa déclaration fiscale en tant que résident en Espagne et non en tant que non-résident. 

Mais la défense de James a apporté de nouveaux documents ayant amené les autorités fiscales à abandonner l’accusation de fraude, toujours selon le quotidien.

Elles exigent en revanche toujours au joueur 3,6 millions plus 400.000 euros d’intérêts en raison d’une « différence de critère technique » dans sa déclaration

De nombreux joueurs évoluant dans le championnat d’Espagne ont eu des démêlés avec le fisc. 

L’un des plus célèbres d’entre eux est la star Cristiano Ronaldo, transféré cet été du Real Madrid à la Juventus Turin, qui a accepté le paiement de 18,8 millions d’euros et une peine de deux ans de prison qu’il n’aura pas à purger pour solder ses comptes avec l’administration fiscale. La somme a finalement été réduite à 16,7 millions, selon El Mundo.

La star du FC Barcelone, l’Argentin Lionel Messi, n’avait lui pas évité le procès et avait été condamné en 2016 pour fraude fiscale à une amende de deux millions d’euros et une peine de 21 mois d’incarcération, qui avait ensuite été commuée en amende supplémentaire.