Emmanuel Adebayor au Daily Mail : »SOUS LE COUP DE LA PRESSION DE MA FAMILLE, J’ÉTAIS PRÊT À PARTIR « (MOURIR).

Emmanuel Adebayor au Daily Mail : »SOUS LE COUP DE LA PRESSION DE MA FAMILLE, J’ÉTAIS PRÊT À PARTIR « (MOURIR).

Publié le : / Par

 

Âgé de 35 ans, l’attaquant togolais Emmanuel Adebayor qui évolue aujourd’hui du côté de la Turquie avec la formation de Istanbul Basaksehir, a connu le gratin européen juste après son arrivée au centre de formation du FC Metz.

Ses premiers mois en Lorraine ont d’ailleurs été particulièrement difficiles. S’il a su rapidement répondre aux attentes placées en lui sur le terrain grâce à son talent, permettant aux Grenats de remporter la coupe nationale des moins de 17 ans et découvrant la Ligue1 à 17 ans seulement, la pression de sa famille biologique depuis le Togo a été beaucoup plus difficile à vivre. Au point d’envisager le pire.

« J’avais 16 ans. Tout ce que je voulais, c’était aider ma famille, mais ils m’ont mis énormément de pression. Je ne pouvais pas y faire face. Quand une famille est pauvre, tout le monde est pauvre et la solidarité est grande « . a-t-il déclaré avant d’ajouter plus loin : « À Metz, je gagnais peut être 3400 euros par mois et ma famille a demandé une maison d’une valeur de 580 000 euros. Le club en avait marre de moi à cause de mon comportement et je me souviens m’être assis sur mon lit et avoir pensé Qu’est-ce que je fais ici ? Personne n’est content de moi, alors quel est intérêt de vivre ? »

N’eût été un appel passé à son meilleur ami qui l’a sans doute empêché de passer à l’acte, Sheyi Adebayor ne serai plus de ce monde :  » Il y avait une pharmacie sous mon appartement. J’ai acheté plein de paquets de comprimés. Ils ne voulaient pas me le vendre mais j’ai dit que c’était pour une association caritative au Togo. J’ai tout préparé, j’ai bu de l’eau et j’étais prêt à partir » , a t-il raconté. Avant de poursuivre :  » Puis j’ai appelé mon meilleur ami à minuit. Il m’a dit de ne pas me précipiter, que j’avais des choses pour lesquelles vivre. Tu es capable de changer l’Afrique ». Je pensais :  » Tu es un vendeur de rêves et je n’achète aucun rêve pour le moment. » Mais il m’a sorti de ce mauvais moment. Et j’ai pensé que Dieu voulait me garder ici pour quelque chose. » a conclu la star togolaise devenu aujourd’hui une icône dans son pays le Togo.

À noter que Emmanuel Adebayor avait joué à Metz, à Arsenal, à Manchester City, au Réal Madrid avec qui il a gagné la Coupe du Roi en 2011. Il a gagné le ballon d’or africain en 2008. Aujourd’hui à Istanbul Basaksehir, le capitaine des Éperviers pourrait s’offrir une dernière pige au Qatar cet été.