Les Éléphants de Côte d'Ivoire

Éliminatoires CAN 2021 : La Côte d’Ivoire pourrait être privée de plusieurs cadres

Publié le : / Par

A six jours de la publication de la liste des Éléphants de Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle a de quoi se faire des soucis. Le technicien français pourrait ne plus compter sur plusieurs de ses joueurs cadres. Plusieurs européens ont émis la volonté de ne pas libérer les joueurs.

C’est un véritable casse-tête pour Patrice Beaumelle. A l’heure de rendre sa liste pour les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021, il ne sait toujours pas s’il pourra compter sur ses joueurs évoluant en Europe. Plusieurs clubs ont déjà pris la résolution de ne pas accorder aux joueurs l’autorisation de se mettre à la disposition de leur équipe nationale.

Cette situation est favorisée par l’un des derniers règlements de la FIFA qui stipule que les clubs ne sont plus obligés à libérer leurs joueurs si ceux-ci doivent subir un isolement d’au moins 5 jours à leur retour de sélection. Ce qui met en difficulté les internationaux appelés à se déplacer hors de l’espace de l’Union Européenne. L’Olympique Lyonnais a d’ailleurs déjà adressé une lettre à la Fédération ivoirienne de football qu’il ne libérera pas Maxwel Cornet et Sinaly Diomandé.

«On a envoyé une lettre aux fédérations pour poser des jalons et expliquer cette situation très complexe. On a potentiellement 17 joueurs sélectionnables qui auront tous au moins un match hors de l’Union Européenne, ce qui veut dire que, si on applique la mesure gouvernementale, une septaine sans s’entraîner à leur retour. Cela les amènerait à rater le match contre Lens début avril et le huitième de Coupe de France. C’est impossible pour nous d’avoir 17 joueurs de moins.», se veut catégorique Vincent Ponsot, le directeur général du football de Lyon.

Pour ne rien arranger à la situation, selon les informations, Serge Aurier, Wilfried Zaha, Nicolas Pépé et Willy Boly, pourraient eux aussi être bloqués par leurs clubs respectifs. C’est pour prévenir une telle éventualité que le sélectionneur Français des Éléphants a anticipé en adressant une pré-convocation à 60 joueurs parmi lesquels figurent une vingtaine évoluant sur le continent africain.