Elimin CAN 2022 : le Maroc de Vahid brille et fait déjà trembler…

Elimin CAN 2022 : le Maroc de Vahid brille et fait déjà trembler…

Publié le : / Par

La sélection nationale marocaine et ses joueurs traversent une très riche période. Après plusieurs années de sacrifices, on est tenté de dire que les Lions de l’Atlas arrivent peu à peu au bon port. Ils ont démontré à travers leurs précédentes prestations qu’ils ont les moyens nécessaires pour aller loin. 

En groupe pour la sélection nationale ou dispersés dans leurs clubs respectifs, les joueurs marocains brillent comme ils peuvent et ne laissent personne indifférent. Des performances hors normes qui témoignent que les Lions de l’Atlas se réclament une place dans les premiers instants du football africain et international. En effet, Vahid Halilhodžić et son équipe établissent un parcours de champions et sont en pleine ascension. À l’heure actuelle, ils pourraient constituer une menace pour les adversaires, sur le continent et même au-delà. 

Halilhodžić et ses Lions de l’Atlas déjà invincibles ? 

Les chiffres parlent au nom de la sélection marocaine de football. Depuis son arrivée sur le banc de l’équipe en août 2019, Vahid Halilhodžić n’a perdu qu’un seul match, en amical face au Gabon (2-3). Sur un total de 10 rencontres disputées dont six amicales, le sélectionneur du Maroc a enregistré cinq victoires et quatre nuls. Un bilan plutôt acceptable quand on sait que l’équipe marocaine est sur une série de six matchs sans défaite. Pendant ces différentes confrontations, les Lions de l’Atlas ont marqué 13 buts contre trois encaissés. Sur l’ensemble des quatres matchs disputés en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2022, on constate aisément que Yassine Bounou a effectué trois clean sheet. Avec l’Ougandais Onyango, le sénégalais Mendy et le camerounais Onana, ils sont seulement quatre à réussir ce challenge en quatre apparitions dans la compétition. Solides défensivement, dominateurs dans le jeu et efficaces devant les buts, les Lions de l’Atlas ont tout pour répondre au statut de meilleure équipe du moment. Mais il faut remarquer que cette série d’invincibilité n’est pas éditée face à une grande adversité. Ils se sont imposés notamment devant la Mauritanie (0-0), Burundi (0-3), Sénégal (3-1), RD Congo (1-1), Centrafrique (4-1 ; 0-2). Si on peut mettre le Sénégal au dessus du lot, les Lions de la Téranga ne se sont pas illustrés en véritable adversaires et ont été privés de nombreux de leurs cadres dont Sadio Mané, Edouard Mendy, Kalidou Koulibaly et autres. Surtout, faut-il le souligner, Vahid Halilhodžić pourrait ne pas permettre à ses poulains de se lâcher face à une équipe de haut standing. Reconnu pour sa tactique défensive, l’ancien entraîneur de Nantes est très attendu dans ce genre de match, face à un grand d’Afrique.

Ainsi, on peut donc se réserver de tirer une conclusion hâtive quant à la force de frappe des Lions de l’Atlas qui vont devoir se mesurer à de sérieux adversaires pour pouvoir mettre tout le monde d’accord. Loin des résultats ou des oppositions en face, c’est tout logique de reconnaître que les joueurs de l’équipe marocaine n’évoluent pas qu’en sélection nationale. Ils font mieux dans leurs clubs respectifs. 

Des individualités à saluer au-delà du collectif marocain

Dans ce genre de registre, Hakim Ziyech est le premier dont le nom pend sur toutes les lèvres et au bout de toutes les plumes. Le joueur de Chelsea ne cesse de multiplier des performances à chaque apparition, que ce soit en club comme en sélection. Depuis sa première titularisation en club, il est devenu incontrôlable et ingérable par les défenses adverses. Il a déjà été élu plusieurs fois homme du match avec Chelsea et n’en est pas moins lors des éliminatoires de la Can 2022. Toute la presse internationale est subjuguée par ses prestations. Mais il n’est pas le seul à faire le bonheur des Lions de l’Atlas. On note également les bonnes notes récoltées par Achraf Hakimi avec l’Inter Milan. L’ancien du Real Madrid a été embêté par le coronavirus mais se retrouve de mieux en mieux. Il a d’ailleurs inscrit un but pour le Maroc, lors du match aller face à la Centrafrique. Avec le Zamalek, Achraf Bencharki livre une fin de saison 2019-2020 impressionnante, notamment au niveau de la Ligue des champions de la CAF. Le joueur a été récompensé par le Festival des chaînes satellitaires arabes qui l’a désigné en tant que meilleur joueur dans le championnat égyptien. En dehors de lui, on retrouve aussi Youssef En-Nesyri (FC Séville), Youssef El Arabi (Olympiakos) ou encore Selim Amallah (Standard de Liège). En effet, ce dernier a été gratifié tout récemment du « Lion Belge 2020 », un prix décerné au meilleur joueur maghrébin de l’année évoluant dans le championnat belge. 

Il faut l’admettre, la sélection et les joueurs marocains traversent une très belle période. Mais quand on repense au beau jeu offert par les Lions de l’Atlas à la Coupe du monde 2018 en Russie et quand on procède à un feedback sur la prestation de l’équipe marocaine à la Can 2019, il est à se demander si cette épopée va durer dans le temps.