Luís Gonçalves

Élim CAN 2021 (J5 et 6): L’entraîneur du Mozambique plaide pour un report

Publié le : / Par

A l’approche des dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021, l’incertitude demeure sur la présence des internationaux africains évoluant en Europe. Pour faire face à un éventuel refus des clubs de libérer les joueurs, Luís Gonçalves, entraîneur du Mozambique, propose un report des rencontres.

La position de l’entraîneur portugais est étayée par le fait que le nouveau coronavirus continue de conditionner le football. Luis Gonçalves explique en effet qu’il ne sait pas s’il comptera sur les joueurs qui évoluent au Portugal. «Bordeaux nous a déjà dit qu’il ne lâcherait pas Mexer et si les clubs portugais font de même, c’est encore mieux de reporter les matchs , car il ne sera pas possible de présenter une équipe compétitive.» se plaint-il.

Pour le sélectionneur national du Mozambique, l’arrêt du championnat au pays depuis bientôt plus d’un mois, aggrave encore la situation des Mambas. «Le championnat et l’entraînement ont été interrompus le 8 février et ce n’est que la semaine dernière que les clubs ont de nouveau été autorisés à reprendre le travail sous la condition de tests massifs à Covid-19.» fait-il savoir.

Pour y faire face, Luis Gonçalves avait anticipé sur un stage interne sans succès. «J’ai quand même essayé de promouvoir un stage interne pendant 15 jours, mais ce n’était pas possible. Ce problème nous affecte beaucoup car nous avons plusieurs internationaux qui jouent au pays, comme des gardiens de but, par exemple. Ils arriveront sans rythme », se lamente le technicien portugais.

Comme si les problèmes n’étaient pas nombreux, Luís Gonçalves présente encore d’autres difficultés logistiques qu’il sera difficile de surmonter. «Le match au Rwanda a été avancé au 24 mars et nous avons des joueurs du Championnat du Portugal qui jouent le 21. Même s’ils arrivent au Rwanda le 22, ils devront subir le test Covid-19 et être isolés jusqu’à la sortie des résultats, ce qui prend encore 24 heures, et certains devront peut-être jouer sans une seule séance d’entraînement », explique Luís Gonçalves.

Pour l’heure, la Confédération africaine de football (CAF) n’a pas encore communiqué sur la situation. Mais selon le média portugais Abola, le report des matchs est toujours possible et sera discuté tout au long de cette semaine, lors de l’Assemblée générale de la CAF, qui se réunit au Maroc pour choisir son président.