Bénin - Sénégal CAN 2019

Elim CAN 2021 : Les sélections africaines décimées

Publié le : / Par

La période du 22 au 30 Mars marque la trêve internationale. Durant cette période, les sélections nationales participent notamment aux éliminatoires du mondial 2022 en Europe et aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 en Afrique. Toutefois, les équipes nationales africaines font face à une grosse difficulté à quelques jours des joutes internationales : le refus des clubs européens de libérer les internationaux africains. Face à cette situation, c’est bien des équipes africaines décimées qui disputeront les deux dernières journées des qualificatifs décisifs pour la messe du football africain qui se déroulera au Cameroun l’an prochain.

Depuis Mars 2020, le football s’adapte autant que faire se peut aux différentes difficultés liées à la crise sanitaire causée par le Coronavirus. Mais de plus en plus, la Covid-19 prend de l’ampleur, ce qui n’aide pas le football en général, celui africain en particulier. De plus en plus de mesures restrictives sont prises dans le cadre de la lutte contre le virus. Dans cette même optique, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), par sa circulaire 1749, donne plein pouvoir aux clubs européens pour ne pas libérer leurs joueurs si la période d’isolement imposée par les autorités à leur retour excède cinq jours. Une carte blanche de l’instance mondiale qui a permis aux clubs de Ligue 1 et 2 de la France de décider à l’unanimité de ne pas libérer les internationaux africains. La Bulgarie, l’Australie et plusieurs autres nations européennes s’alignent derrière la décision de l’hexagone.

Face à cette situation, les sélectionneurs des équipes nationales africaines font face à un remue-méninge important. Au Bénin par exemple, Michel Dussuyer devrait composer sans plusieurs cadres dont, Steve Mounié, Cédric Hountondji, David Djigla, Matteo Ahlinvi et Saturnin Allagbé tous évoluant en France. C’est aussi le cas d’Olivier Verdon ou encore David Kiki bloqués en Bulgarie. En tout, le Bénin devra faire face au Nigéria sans une dizaine de joueurs clés. Le Sénégal quant à lui, devra se passer de ses gardiens Alfred Gomis (Rennes) et Bingourou Kamara (Strasbourg), Idrissa Gueye et Abdou Diallo (PSG) pour ne citer que ceux-là. La Guinée devrait aussi faire sans le clermontois Mohamed Bayo auteur de 17 buts cette saison et atout offensif de premier ordre pour le Syli. Plusieurs autres sélections sont dans des situations identiques à celles du Bénin, du Sénégal ou encore la Guinée.

Face à un tel imbroglio, il urge que la Confédération Africaine de Football quitte son mutisme pour proposer des solutions propices. Il est indéniable que les sélections ne peuvent produire de bons résultats avec ce manque pour des matchs internationaux ; qui plus est les éliminatoires de la CAN Cameroun 2021. L’idéal serait d’opter pour un report des qualificatifs comme le cas de la Confédération sud-américaine de football face aux qualificatifs du mondial 2022. Une autre solution bien qu’improbable est de jouer ses rencontres dans la zone de l’Union Européenne comme dans le cas de certains matchs amicaux. Pour l’heure, le compteur tourne, les échéances approchent. Tous les regards sont rivés vers la CAF et les oreilles suspendues aux lèvres du président nouvellement élu Patrice Motsepe.