Clermont foot

Elim. CAN 2021 : Clermont foot ferme la porte à ses internationaux africains

Publié le : / Par

A l’image de plusieurs clubs européens, Clermont foot n’entend pas libérer les internationaux africains de son effectif. Le club français de Ligue 2 l’a fait savoir aux différentes fédérations des joueurs concernés. Ils sont trois footballeurs africains frappés par cette décision.

Clermont foot

L’étau se resserre de plus en plus autour des sélections africaines. Plus les jours passent, plus le nombre des internationaux africains bloqués par leur club respectif augmente. A la longue liste déjà annoncée depuis quelques jours, vient s’ajouter Clermont foot 63. « Malgré toute sa bonne volonté et son attachement au rôle des sélections nationales au niveau du football mondial en général et africain en particulier, le Clermont Foot 63 ne pourra libérer ces joueurs pour la période FIFA de mars 2021 », a annoncé le club français aux fédérations dans une note en date du samedi dernier rendue public ce mercredi par le club.

La direction du club clermontois retient donc les internationaux Béninois Jodel Dossou et Cédric Hountondji, le Gabonais Jim Allevinah et le Guinéen Mohamed Bayo. Les quatre joueurs avaient été retenus par leurs sélections respectives afin de participer à des matchs éliminatoires de la CAN 2021. Cette situation est favorisée par la décision des autorités françaises imposant une « septaine » d’isolement à tous les voyageurs même dans les cas de tests PCR négatifs. Une décision renforcée par la FIFA.

En effet, la Circulaire 1749 de la FIFA en date du 5 février 2021 a levé l’obligation imposée aux clubs de libérer les joueurs dans les cas où les autorités gouvernementales du pays du club imposent un confinement égal ou supérieur à cinq jours, ce qui est le cas de la France. « Le Clermont Foot 63 est à un moment crucial de sa saison avec une deuxième place synonyme d’accession directe à la Ligue 1 et, à partir du 3 avril, une succession de neuf matches dont l’importance n’est plus à décrire pour un club qui n’a jamais dans son histoire joué au plus haut niveau du football français », s’est défendu le club français de Ligue 2.

Malgré ses bonnes relations avec les fédérations, Clermont se retrouve dans l’obligation d’émettre une fin de non recevoir à la demande de libération des joueurs. « Le CF63 est un club qui apprécie la participation de ses joueurs aux matchs internationaux et qui a démontré par le passé une relation proche avec les fédérations et les sélectionneurs », a fait savoir le club Auvergnat dans son communiqué.