Elim CAN 2021 (Bénin – Nigéria): Les Ecureuils veulent écrire une nouvelle page de leur histoire

Elim CAN 2021 (Bénin – Nigéria): Les Ecureuils veulent écrire une nouvelle page de leur histoire

Publié le : / Par

Jour de derby au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo ce samedi entre le Bénin et le Nigéria. Les deux équipes s’affrontent dans le cadre de la 5è journée des éliminatoires de la CAN 2021 dans le groupe L. Les Écureuils et les Super Eagles pourraient se qualifier dès ce soir compte tenu du résultat de l’opposition entre le Lesotho et la Sierra Leone.

C’est une finale que le Bénin et le Nigéria se livrent ce soir sur la pelouse du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. Un derby entre deux pays frontaliers qui se connaissent très bien avec des confrontations qui ont toujours tourné à l’avantage des Super Eagles. Si le Nigéria peut se targuer d’avoir remporté trois Coupes d’Afrique des Nations, le Bénin se contente juste d’une place de quart de finale obtenue lors de la CAN 2019.

C’est justement ce statut de quart de finaliste que les Écureuils veulent défendre ce soir avec un objectif très clair : obtenir une deuxième qualification de suite avec Michel Dussuyer. Mais, face au géant de l’est, les Ecureuils savent que l’histoire ne plaide pas pour eux. En effet, en 20 confrontations entre les deux équipes, le Bénin s’est incliné à 17 reprises pour trois petits nuls.

Cependant, dans la tête des Béninois, ce sont des chiffres qui ne comptent plus dès le coup d’envoi du match de ce soir. Les records existent pour être battus et ils ont su le faire face à l’Algérie lors de la campagne 2019. Aujourd’hui, la tâche ne sera pas non plus facile. Michel Dussuyer et ses hommes doivent trouver la formule parfaite pour limiter l’impact d’un Wilfred Ndidi toujours aussi performant en milieu de terrain.

Dans le secteur offensif, les Super Eagles possèdent un arsenal impressionnant avec Alex Iwobi, Simon Moses, Victor Osimhen, Samuel Kalu pour ne citer que ceux-là. Ce sont justement les deux derniers cités qui ont été les bourreaux des Ecureuils à Uyo lors de la première journée.

Avec sa force collective et un bloc bas, le Bénin, accompagné d’une union sacrée, entend réaliser un autre exploit en ce mois de mars pour écrire une nouvelle page de l’histoire de son football.