Elim CAN 2021 (Bénin-Nigéria): Le scénario idéal pour les Ecureuils selon Steve Mounié

Elim CAN 2021 (Bénin-Nigéria): Le scénario idéal pour les Ecureuils selon Steve Mounié

Publié le : / Par

Le Bénin joue peut-être déjà sa qualification à la CAN 2021 demain face au Nigéria. Avec un effectif presqu’au complet au complet, les Ecureuils veulent décrocher une deuxième qualification de suite avec Michel Dussuyer. Pour y arriver, Steve Mounié révèle le scénario qui arrange le Bénin.

Quart de finaliste de la CAN 2019, le Bénin ne peut se permettre de manquer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Face aux Super Eagles du Nigéria ce samedi, les Ecureuils veulent sortir le grand jeu pour changer le cours de l’histoire même si ça s’annonce difficile. En effet, le Bénin n’a jamais réussi à battre le Nigéria en 20 confrontations.

C’est le moment de briser le signe indien et écrire une nouvelle page de l’histoire du football béninois. Pour le faire, la bande à Michel Dussuyer est prête selon Steve Mounié. « On se sent tous très bien, très heureux d’avoir pu voyager, venir au pays pour aider la nation à se qualifier pour cette Can 2021. On s’est bien entraîné cette semaine et on est prêts pour ce match. », a déclaré le numéro 9 des Ecureuils.

Face au Nigéria, un nul pourrait suffir au bonheur des deux équipes. Mais tout dépendra du résultat de la deuxième rencontre du groupe K entre le Lesotho et la Sierra Leone. Et ça, Mounié en est conscient. « Le scénario idéal serait que le Lesotho et la Sierra Leone fassent un match nul. Et que nous on aura qu’à faire un nul ou une victoire face au Nigéria pour passer. », a clarifié le Brestois.

Poussés par un chaud public en de pareilles occasions, les Ecureuils n’auront pas ce privilège demain. La faute à un huis clos décrété par la CAF même si les autorités béninoises poussent pour environ 2000 supporters au stade. Loin des yeux, près du cœur, Steve Mounié espère tout de même l’accompagnement de chaque Béninois où qu’il sera.

« Pour nous, c’est un handicap de jouer sans le public. On sait qu’ils sont toujours derrière nous et qu’ils nous soutiennent fortement lors de nos matches à domicile. C’est vraiment le douzième homme. Ne pas les avoir avec nous, cela va nous manquer c’est sûr. On espère qu’ils vont nous soutenir devant leur télé, prier pour nous et qu’on va se qualifier tous ensemble. », a-t-il souhaité.