ELIM CAN 2019 – TUNISIE – NIGER : LES AIGLES DE CARTHAGE DEVRAIT SURVOLER LE MENA

ELIM CAN 2019 – TUNISIE – NIGER : LES AIGLES DE CARTHAGE DEVRAIT SURVOLER LE MENA

Publié le : / Par

L’équipe de Tunisie disputera un match facile ce samedi à 19h15 en recevant la modeste sélection du Niger, au stade Radès à Tunis pour le compte de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2019 avant d’enchaîner par le match retour mardi prochain 1 au stade du Général Senyi Kountche à Niamey à 16h00.

Cette double confrontation est amplement à l’avantage des Aigles de Carthage compte tenu de la grande différence de niveau entre les deux sélections. Témoins, les résultats de ces éliminatoires du Groupe « J » où on retrouve également l’Egypte et le Swaziland ;

La Tunisie a jusque-là fait carton plein après deux journées disputées avec une victoire face à l’Egypte (1-0) avant une seconde victoire consécutive ramenée du Swaziland. Les Tunisiens comptent donc bien enchainer par une troisième victoire consécutive. Du côté du Niger, le « Mena » reste sur une très lourde défaite (0-6) face à l’Egypte alors que lors du premier match les Nigériens ont fait match nul à domicile face au Swaziland.

Compte tenu de cette phase des qualifications de poules, il faut savoir que des 1é groupes, les premiers de chaque groupe seront automatiquement qualifiés à la phase finale prévue au Cameroun l’année prochaine en compagnie des trois meilleurs deuxième. Seul le groupe du Cameroun, pays organisateur, connaitra un seul vainqueur, les Lions Indomptables sont qualifiés d’office.

Et apparemment au vu des forces en présence dans ce groupe F, le dernier match entre aigle de Carthage et Pharaons d’Egypte sera décisif pour connaitre le premier qualifié de ce groupe lors du match entre ces deux Mondialistes prévue le 16 novembre prochain.

Pour le match de ce soir, et bien que le sélectionneur tunisien Faouzi Benzarti compte plusieurs blessés, il possède néanmoins une riche effectif pour pouvoir gagner ce match bien facile face à cette faible sélection nigérienne.

Faouzi Benzarti ne peut compter sur Wahbi Khazri et Issam Jebali, blessés, Syam Ben Youssef qui s’est entraîné en solitaire jeudi dernier ainsi que d’Ali Maâloul.

Expérimentés dans cette compétition continentale où ils se sont qualifiés 1 » fois consécutivement à la phase finale, les Tunisiens ne vont certainement pas sous-estimer cette équipe nigérienne qui n’a plus rien à perdre.

Des joueurs nigériens démoralisés

Encore faut-il savoir qu’après la lourde défaite contre l’Egypte les joueurs Nigériens ont publié une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle, ils s’excusent pour leur prestation, mais n profitent aussi pour lancer un message en se plaignant des primes, qui ne seraient plus versées depuis deux ans, mais surtout de leurs conditions de travail en sélection.

C’est pourquoi le président de la Fédération Nigérienne de Football (Fenifoot) le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a animé le 12 septembre dernier au siège de la fenifoot un point de presse au cours duquel il dénoncé l’acte avant de promettre des sanctions.

Ceci pour avoir une idée sur l’ambiance qui caractérise l’équipe nigérienne sans coach principal jusque-là.

Il faut savoir que depuis 2013, la Fenifoot et le Ministère en charge des Sports n’arrivent pas à s’entendre pour nommer un véritable sélectionneur national capable de prendre en charge l’équipe nationale senior. Et la fédération nigérienne se contente d’une « entente » avec l’ancien sélectionneur de la Cote d’Ivoire François Zahoui, qui a accepté, volontiers cette  offre ponctuellement de ses services. Il s’agit au fait d’un contrat tacite non contraignant pour le technicien ivoirien qui dirige l’équipe depuis la France…

En tous les cas, le mince espoir des Nigériens reposent sur, notamment, Moussa Maâzou (attaquant du RC Lens), Youssouf Oumarou (milieu de terrain de l’AC Kenitra), Ousmane Biabate (milieu de terrain de Jeddah) et Issa Mobido Sidibe (milieu de terrain du FC Mulhouse) pour une « surprise »…

A noter enfin que dans l’autre match de ce groupe, l’Egypte a assumé son statut de favori face au Swaziland (4-1), ce vendredi en infligeant un sévère (4-1) à la modeste équipe d’Afrique australe. Les buts égyptiens ont été inscrits en première mi-temps par  Elmohamady (7’), Warda (10’), Trezeguet (29’) et  Salah (45’). L’unique but du petit royaume d’eSwatini a été marqué par Gamedze (85’).