ELIM CAN 2019 / MAROC – COMORES :  LES CŒLACANTHES RÊVENT D’EXPLOIT À CASABLANCA

ELIM CAN 2019 / MAROC – COMORES : LES CŒLACANTHES RÊVENT D’EXPLOIT À CASABLANCA

Publié le : / Par

Une deuxième sortie d’affilée à domicile, la troisième du genre, l’occasion pour le Maroc d’enchaîner contre le Comores et afficher ses intentions de s’installer comme leader du groupe B. C’est bien là l’objectif du sélectionneur français Hervé Renard et ses hommes. Après un faux pas contre le Cameroun (1-0), les Lions de l’Atlas ont rectifié le tir lors de la seconde sortie devant le Malawi (3-0). Face aux Comores, ils voudront faire pareil. Les ressources, le Maroc en a pleinement pour s’imposer. En plus de son public chaud bouillant qui sera forcement un atout, le Maroc possède des joueurs de qualités pour pouvoir faire la différence. La vitesse de Nordin Amrabat, l’adresse clinique d’Ayoub El Kaabi et la finesse de Khalid Boutaïb peuvent à tout moment faire basculer la rencontre et faire plier les Cœlacanthes. Seul handicap pour les Lions, l’absence de son leader technique, Hakim Ziyech. Le milieu de terrain de l’Ajax Amsterdam a été victime d’une entorse musculaire. Une blessure qui l’empêchera de participer à cette double confrontation. Amine Harit et Medhi Benatia n’y seront pas également. Qu’à cela ne tienne, Renard et sa bande doivent assurer à domicile.

Les choses ne seront pas si faciles que ça. Face à une équipe Comorienne qui a soif de points, les choses pourraient être plus compliquées qu’on le pense. Battu par le Malawi (1-0) et tenu en échec par le Cameroun (1-1), les Comores n’ont pas d’autres choix que de refaire leur retard. Le sélectionneur Amir Abdou et ses garçons n’économiseront pas leurs forces au stade Mohamed V. La rencontre livrée face au champion d’Afrique lors de la journée précédente a démontré qu’eux avaient du répondant. Connaissant la difficulté qui l’attend dans le chaudron de Casablanca, Amir Abdou compte sur la force et l’état d’esprit de son collectif pour se surpasser et créer la surprise lors de cette 3è journée. À défaut d’un succès, le point du nul ne sera pas une mauvaise opération.