ELIM CAN 2019 / ALGÉRIE 2 – BÉNIN 0 : UNE VICTOIRE ET DES ATTENTES!

Publié le : / Par

Face à une formation béninoise, qui a opté pour le regroupement massif pour bloquer son adversaire, les Algériens ont essayé de passer par les côtés ou avec de courtes passes. Les Bentaleb, Atal et Taider ont   monopolisé le ballon pour obliger les camarades de Mounie de sortir de leur camp.  La possession de balle algérienne, avoisinant les 70% en première mi-temps,  a mis du temps à se traduire par un but. Il a fallu attendre la 21 pour voir Bensebaini secouer les filets béninois en reprenant une balle repoussée par la défense sur un corner de Riyad Mahrez. Cela n’a pas changé beaucoup de choses à la tactique de l’entraîneur Dussuyer, dont les joueurs restaient regroupés en un seul bloc au milieu et en defense. Les coéquipiers de Sessegnon balançaient des balles en profondeur avec l’espoir de surprendre les Atal, Tahrat et autre Bensebaini.

La domination algérienne demeurait inefficace, car ni Mahrez, ni Brahimi, ni encore moins Bounedjah ne parviennent à percer l’arrière-garde béninoise. Il en fut ainsi en seconde période, jusqu’à la 74 lorsque Baghdad Bounedjah brûle la politesse à son ange-gardien sur une remise de la tête au milieu du terrain de Sofiane Feghouli, et s’en va battre de près Farnolle.

A deux buts à zéro, les Béninois sortent de leur coquille et tentent d’inquiéter Rais Mbolhi. Mais, le keeper algérien faisait bonne garde ne laissant rien passer. Les rentrées de Ghezzal et Belfodil aux places de Benzia et Mahrez ont donné plus de tonus à l’attaque algérienne, mais la finition a fait défaut, notamment sur une belle action de Bounedjah, que Belfodil en déséquilibre n’a  pas pu concrétiser. Une victoire méritée des verts, qui les place en tête du groupe avec l’espoir d’assurer la qualification à Cotonou mardi en cas de victoire. 

Djamel Belmadi (sélectionneur de l’Algérie) : « le talent est là »

BELMADI.jpg ELIM CAN 2019 / ALGÉRIE 2 - BÉNIN 0 : UNE VICTOIRE ET DES ATTENTES!« Évidemment qu’on est satisfait de cette victoire. Après deux sorties, deux matchs, il y a encore du travail, il y a beaucoup de travail. Tant mieux, cela veut dire qu’il y a une vraie marge de progression. Donc, moi je suis satisfait. Je ne vais pas faire la fine bouche (…) Je suis satisfait du résultat, je suis satisfait de la performance. Deux buts c’est aussi très important (…) La qualité offensive on l’a, le talent est là. Maintenant, il faut rester forts (…) Avec le temps les automatismes se mettent en place, les joueurs vont s’affirmer. (…) Après, pour la coupe d’Afrique, c’est mon tempérament, c’est d’abord se qualifier pour la coupe d’Afrique. On est en bonne voie. Ensuite, on va dans une compétition pour la gagner. C’est ma mentalité, c’est ce que je vais essayer de transmettre à mes joueurs. Les joueurs sont des compétiteurs, je suis compétiteur. Je ne vais pas dans une compétition pour participer, je vais dans une compétition pour la gagner. Avec une grande humilité et en respectant évidemment tous les adversaires. La seule coupe que l’on a gagnée c’est en 1990, je sais tout cela mais c’est quand même l’objectif, notre objectif ».