Ivo Chi

Élections FECAFOOT: Ivo Chi renonce à sa candidature et apporte son soutien à Samuel Eto’o

Publié le : / Par

Candidat déclaré à l’élection à la présidence de la fédération Camerounaise de Football, le très influent agent de joueur Ivo Chi a décidé de faire marche arrière en apportant son soutien à Samuel Eto’o.

«Eto’o est une bénédiction pour le Cameroun !»

L’ouragan Eto’o fait déjà des ravages. Dans une interview qu’il a accordée à nos confrères de Sports-vibes.net  à la suite de l’annonce de la candidature de Samuel Eto’o, l’agent de joueur Ivo Chi explique clairement ne pas pouvoir aller en duel face à l’ancien capitaine des lions indomptables , car estime-t-il, Samuel est le meilleur choix pour le football camerounais.

«je ne peux pas déposer ma candidature à la suite de celle de Samuel Eto’o. C’est véritablement impossible pour moi de candidater face à lui puisque je pense que c’est le meilleur choix que le Cameroun puisse  avoir dans l’histoire de la présidence de la FECAFOOT. Si ce n’était pas le cas je serais candidat et je pense que après lui je suis le meilleur candidat pour ce poste» a déclaré Ivo Chi. Il poursuiten renchérissant en ces mots: «Il est temps pour ceux qui connaissent le football et qui ont sacrifié leur vie pour le football de diriger celà, et le Cameroun doit se réjouir aujourd’hui de la candidature de Samuel.Le football Camerounais doit être géré par des personnes compétentes et Dieu merci Samuel a annoncé sa candidature. Rien qu’en déclarant il a déjà gagné…» explique-t-il.

Interrogé par la suite sur le bilan de l’exécutif actuel incarné par le président intérimaire Seidou Mbombo Njoya, Ivo Chi a dressé un tableau assez sombre du candidat qu’il compte désormais combattre aux côtés de Samuel Eto’o: «Mbombo Njoya n’a aucun bilan à présenter ! Si ce n’est qu’il a tout perdu chaque fois qu’il a été devant les juridictions. Il n’a rien fait pour le football. Regardez notre championnat, il a passé son temps à faire des défis avec le général et son ministre de tutelle. Il passe son temps dans les stages des lions…Ils n’ont pas besoin de le voir. Il ne parle pas avec les joueurs et ils ont marre de le voir dans le vestiaire avant les matchs. Son travail c’est aller dans le vestiaire des différentes sélections nationales faire des photos pour Facebook. Le football Camerounais n’a pas besoin de çà! Il faut quelqu’un qui sache comment gérer et manager le football et ce n’est pas lui car il ne connaît rien de ce sport» a-t-il conclu.