Election CAF: La vision du football en Afrique en dix points, selon Motsepe New York, NY - September 26, 2019: Patrice Motsepe attends press conference for Global Citizen & Teneo unveiling campaign plans and 2020 headliners at St. Ann's Warehouse; Shutterstock ID 1519717268; Purchase Order: 2019 photo replacement; Project: BOLSE 2020; Client/Licensee: Encyclopaedia Britannica

Election CAF: La vision du football en Afrique en dix points, selon Motsepe

Publié le : / Par

Le candidat à la présidence de la CAF, le Dr Patrice Motsepe, a lancé ce jeudi 25 février son Plan d’action destiné à donner un nouveau look au football en Afrique.

Un plan articulé autour de 10 points et intitulé « Construire le football africain pour être le meilleur du monde » qui évoque notamment le professionnalisme de l’arbitrage ou encore le déficit d’infrastructures sportives.

Ce jeudi face à la presse nationale sud-africaine et internationale, Patrice Motsepe a dressé sa vision pour le renouveau du football en Afrique qu’il intitule « Construire le football africain pour être le meilleur du monde ». Le candidat à la présidence de la CAF était accompagné du président de la SAFA, le Dr Danny Jordaan, du ministre des Sports, des Arts et de la Culture, Nathi Mthethwa, du président du PSL, Irvin Khoza et du président de la COSAFA, le Dr Phillip Chiyangwa.

Étaient également présents, les présidents des fédérations nationales de football du Nigéria, du Zimbabwe, du Mozambique, du Bénin, du Swaziland et de l’Angola.

La promesse d’une CAF « New Look »
Dans sa feuille de route, le propriétaire du club sud-africain des Mamelodi pense que pour que le football africain soit le meilleur au monde, il faut améliorer l’efficacité et le professionnalisme des compétitions de la CAF mais aussi de son personnel.

Efficacité et professionnalisme du football en Afrique
Selon Motsepe, la nouvelle CAF devrait contribuer à améliorer l’efficacité, l’administration et l’organisation des compétitions de l’instance ainsi que le professionnalisme et la productivité de son personnel. Il s’agit de mettre également en place les meilleures pratiques médicales, notamment dans le cadre du Covid-19.

Mettre le secteur privé au profit du football en Afrique
Et cela passera par « l’investissement dans le développement et la croissance du football dans chaque pays africain et construire des partenariats et des parrainages avec le secteur privé et d’autres partenaires potentiels. »

Mettre en œuvre et adhérer à la gouvernance et à l’audit des meilleures pratiques mondiales
Le Dr Motsepe a déclaré qu’il se concentrerait sur la contribution à la construction d’une association dirigeante de football respectée, crédible et éthique dans tous les pays d’Afrique.

Travailler à combler l’éternel déficit des infrastructures sportives
Il veut aussi investir dans l’infrastructure du football africain. Il s’est engagé à faire en sorte qu’au moins un stade national de qualité soit construit dans chaque pays où il n’en existe pas actuellement. Et ce, conformément aux normes de qualité internationales de la FIFA et à construire au moins 200 terrains de football.

Investir dans le football à la base, l’avenir…
Pour le candidat à la présidence de la CAF, investir dans le football à la base en Afrique implique la construction d’installations et d’infrastructures de développement du football des jeunes pour les garçons et les filles. Mais également, la promotion du football scolaire dans autant d’écoles que possible pour la croissance et le succès à long terme du football africain.

Le football féminin
Dans la feuille de route de Motsepe, le football féminin ne sera pas négligé. La promesse de sa revalorisation est faite.

Le professionnalisme de l’arbitrage, VAR
L’arbitrage est la pierre angulaire du football mondial. Selon le projet de Motsepe, l’intégrité, l’indépendance et le professionnalisme des arbitres sont essentiels pour la crédibilité et le succès du football en Afrique.

Le VAR sera mis en œuvre à toutes les compétitions seniors de la CAF, promet Motsepe. Chaque association membre participant à des compétitions internationales et inter régionales sera encouragée à investir dans un système du VAR.

Réformes statutaires de la CAF
S’il est élu, Motsepe lancera la CAF dans des discussions et des consultations dans un délai de 3 à 6 mois pour évaluer et identifier les réformes statutaires.

Partenariats avec la FIFA et d’autres organes directeurs continentaux
« Nous nous engageons à construire une relation et un partenariat mutuellement respectueux et bénéfiques avec la FIFA et également avec les autres instances dirigeantes du football continental dans le monde. » a terminé Motsepe dans son plan d’action pour le renouveau du football en Afrique.