Ahmad Ahmad

Election CAF: La COSAFA lâche Ahmad Ahmed et soutient Patrice Motsepe

Publié le : / Par

Les pays membres de la COSAFA ne soutiendront pas Ahmad Ahmad aux prochaines élections à la présidence de la CAF. Réunis en Assemblée Générale tenue en Afrique du Sud, ils ont apporté leur soutien au candidat sud-africain Patrice Motsepe.

logo COSAFA

L’Assemblée Générale annuelle du « Council of Southern africa football associations » ou Conseil des associations de football d’Afrique australe (Cosafa) auquel appartient Madagascar s’est tenue le week-end dernier à Johannesburg, Afrique du Sud en présence du président de la FIFA Gianni Infantino ainsi que le président de l’association Phillip Chiyangwa et Patrice Motsepe candidat à la présidence de la CAF.

A l’issue de ce grand rendez-vous tenu en Afrique du Sud et auquel a pris part plusieurs membres de ladite Association a planché sur les sujets d’actualité et a entériné certaines décisions dont la plus importante est le soutien sans faille affiché au candidat Patrice Motsepe.

Lors de la dernière élection de la CAF, les 14 pays membres que sont Angola, Afrique du Sud, Botswana, Comores, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Seychelles, Swaziland, Zambie, Zimbabwe avaient soutenu à l’unanimité Ahmad à l’époque. Mais ils ont tourné le dos au Malgache et mettront leurs choix sur Patrice Motsepe.

Outre ce soutien au sud-africain Motsepe, les membres ont fait le bilan de l’année 2020 et se sont projetés sur les activités à venir. Plus de dix compétitions sont au programme pour cette saison. Cela sera marqué par des championnats de League féminines.

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino a souligné lors de cette rencontre que le football africain devrait se préparer à un niveau optimal pour la Coupe du Monde de la FIFA 2026. « Doubler le nombre d’équipes participantes à la Coupe du Monde est crucial, car cela a un impact sur les jeunes et sur toute la communauté du football puisque ça donne à beaucoup plus de pays une chance concrète de se qualifier. Pour non seulement participer mais être prêt à briller en Coupe du Monde, le travail commence maintenant. L’Afrique doit être unie pour recevoir après tout ce qu’elle a donné au football mondial, et cela ne peut se faire que si nous tous travaillons ensemble », a-t-il déclaré