Droits des clubs formateurs : La FAF se met aux normes FIFA

Droits des clubs formateurs : La FAF se met aux normes FIFA

Publié le : / Par

 

La Fédération algérienne de football a annoncé sur son site internet l’instauration de nouvelles règles concernant les indemnités de formation afin de se mettre en conformité avec le règlement de la FIFA qui encourage les clubs formateurs. Cette décision, qui entrera en vigueur à partir de la saison prochaine, a été annoncé dans le courant de la semaine à la suite à une réunion restreinte du Bureau fédéral en présence de représentants de la Ligue, de l’avocat et du Secrétaire général de la FAF. Désormais, un joueur qui signe son premier contrat professionnel avant l’âge de 23 ans fera bénéficier son ou ses clubs formateurs d’une indemnité selon un barème bien établi. Ainsi, les clubs de Ligue 1 verseront à l’occasion de la signature par un jouer d’un premier contrat professionnel 200 000 DA par saison au (aux) club (s) formateur (s) pour la période où il était âgé de 12 à 15 ans. Ils devront s’acquitter de 400 000 DA par saison de 16 ans jusqu’à la signature du premier contrat professionnel. Quant aux clubs de Ligue 2, ils débourseront également 200 000 DA par saison de 12 à 15 ans, et 300 000 DA par saison de 16 ans jusqu’à la signature du premier contrat professionnel. La FAF précise également que « la délivrance de la licence du joueur signataire d’un premier contrat professionnel sera tributaire du payement de ces indemnités. La ligue de football professionnel est chargée du suivi des dossiers des indemnités de formation ». Dans le même ordre d’idées, la fédération algérienne de football annonce que « si un joueur professionnel est transféré alors qu’il est déjà sous contrat, 5% de l’indemnité de transfert sera reversée à son ou ses clubs formateurs. Cette contribution de solidarité représente le nombre d’années de formation du joueur ». Cette contribution sera répartie comme suit : 0.25% par saison de formation entre 12 et 15 ans, 0.5% par saison de formation entre 16 et 23 ans. Cette contribution de solidarité devra être versée par le nouveau club du joueur au plus tard trente jours après l’enregistrement du joueur ou, en cas de paiement en plusieurs versements, trente jours après la date de chaque versement. La FAF indique que la contribution de solidarité ne concerne par le transfert des joueurs en fin de contrat. En outre, le club recruteur doit reverser le montant total (5%) de la contribution de solidarité à la Ligue de football professionnel qui se chargera de répartir l’argent au(x) club(s) formateur(s) sous le contrôle de la Fédération algérienne de football.