Dopage /L’AMA devrait lever la suspension de la Russie

Dopage /L’AMA devrait lever la suspension de la Russie

Publié le : / Par

Après trois années de suspension, la Russie touche sans doute au but: l’Agence mondiale antidopage devrait lever le 20 septembre prochain la suspension de l’agence russe antidopage prononcée en 2015 en réponse à son rôle-moteur dans le système de dopage d’Etat qui régissait le sport russe entre 2011 et 2015.

C’est un communiqué d’une vingtaine de lignes qui a fait l’effet d’une bombe et qui a surpris les observateurs, et sans doute l’un des principaux acteurs, le ministre russe des Sports, qui n’anticipaient pas une telle décision.

« Le comité indépendant de révision de conformité a recommandé ce (vendredi) au comité exécutif de l’AMA la réintégration de l’agence russe antidopage (RUSADA) lorsque le comité exécutif se réunira le 20 septembre », indique l’AMA dans son communiqué.

« Durant sa traditionnelle conférence téléphonique précédant un comité exécutif, le 13 septembre, le comité indépendant de révision de conformité a étudié longuement une lettre du ministre russe des Sports envoyée à l’AMA », poursuit le texte.

Selon l’AMA, dans ce courrier, les autorités russes répondent favorablement aux deux conditions posées en mai dernier pour la réintégration de la RUSADA.

« La lettre reconnaît suffisamment l’existence des problèmes identifiés en Russie », explique l’AMA, sans donner plus de précisions et sans citer nommément le rapport McLaren qui avait établi en 2016 l’existence d’un système de dopage institutionnel entre 2011 et 2015 avec le concours des responsables de la RUSADA et des services secrets russes (FSB) pour notamment substituer des échantillons de sportifs dopés durant les JO-2014 de Sotchi.