Team Ineos Team Ineos - crédit photo : icon sport

Cyclisme – Dopage : La fédération britannique impliquée dans une affaire des tests antidopage privés

Publié le : / Par

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a fait de troublantes révélations sur la fédération britannique de cyclisme (British Cycling). Après une enquête menée, il ressort que la fédération britannique de cyclisme a été au cœur d’une affaire de tests antidopage privés.

D’après les résultats issus de l’enquête menée par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), il ressort que la fédération britannique de cyclisme a enfreint les lois antidopages internationales. En effet, les résultats de l’enquête lancée en mars dernier mentionnent qu’en février 2011, la fédération britannique de cyclisme avait procédé secrètement à des examens antidopages des échantillons prélevés chez certains de ses coureurs, ceci en complicité avec l’agence britannique d’antidopage. Ceci faisant, le British Cycling violait les textes en vigueur.

Conformément au code de l’AMA, les échantillons des cyclistes devraient être prélevés par des officiels chargés de la lutte antidopage. Mais dans ce cas précis, ce sont les membres de British Cycling qui ont procédé au prélèvement de ces échantillons. Une pratique qui transgresse les principes de l’AMA. Les résultats de l’enquête notifient aussi, que c’est dans un laboratoire privé, non autorisé, que les tests ont été effectués.

Toutefois, les personnes impliquées dans cette tricherie ne seront pas sanctionnées. Car elles ne faisaient plus membres des instances concernées. Selon le directeur de la cellule de renseignement et d’investigation de l’AMA, Gunter Younger, les personnes fautives dans ce dossier avaient également donné des garanties pour que de tels faits ne se répètent pas.