Crise Fecafoot – LFPC (Cameroun)  Acile Ngoung: »Appliquons la sentence du TAS et retournons au football »

Crise Fecafoot – LFPC (Cameroun) Acile Ngoung: »Appliquons la sentence du TAS et retournons au football »

Publié le : / Par

 

Attendu par tous les acteurs, le championnat Élite One va démarrer bientôt comme l’annonce plusieurs sources de la Fecafoot après plusieurs reports liés à la crise entre la Fecafoot et la LFPC.

Interrogé par la rédaction d’Africa foot united, Acille Ngoung, entraîneur camerounais titulaire d’une Licence A CAF, a donné son point de vue sur cette probable reprise et sur bien d’autres sujets relatifs au football camerounais.

Après plusieurs reports le championnat d’Élite One va bientôt démarrer dans un contexte particulier, était il opportun de démarrer le championnat malgré la pandémie ?

« Les pays qui ont été plus touchés que les nôtres par cette pandémie ont bel et bien trouvé des mesures pour jouer malgré cette pandémie, pourquoi pas nous? Le ministère des sports, en autorisant la réouverture des stades et la relance des activités sportives à prescrit des mesures que tout le monde respecte. Donc nous pouvons jouer ».

Les équipes peuvent-elles être à la hauteur au regard du contexte de la crise sanitaire ?

« Cette crise sanitaire va sûrement révéler des choses à coup sûr et va changer la perception des uns et des autres .Nous avons assisté depuis la reprise des activités à plusieurs tournois locaux d’avant saison organisés par des particuliers. Ce que nous avons vu était largement satisfaisant. On aurait dit que cette période de covid19 a ramené le génie des joueurs ».

Quel est votre avis sur la crise qui mine la Fecafoot et la Ligue de Football Professionnel du Cameroun ( LFPC) ?

« Mon avis sur cette crise entre notre tutelle et la LFPC ne changera pas la situation. Appliquons la sentence du TAS et retournons au football. La plus haute juridiction au monde en matière du droit de sport ne peut pas rendre une sentence et non seulement vous refusez de l’appliquer, mais vous ramenez un procès qui a déjà eu lieu dans les réseaux sociaux et sur les plateaux de TV. Un verdict a été rendu. Il faut l’appliquer et laisser la ligue organiser son championnat ».