Coupe du Monde : Le Ghana signe son retour huit ans après

En quête d’une quatrième participation à une phase finale d’une Coupe du Monde, les Black Stars ont pu atteindre cet objectif face au Nigéria, ceci, au sortir des matchs de barrages qui se sont tenus les 25 et 29 mars dernier.

Avatar photo Par 01/04/2022 - 16:02
Coupe du Monde : Le Ghana signe son retour huit ans après

Des parcours de rêve de 2006 et 2010 à la désillusion de 2014 avant le grand retour en 2022, voici l’historique de la participation du Ghana à la compétition. 

Après 10 tentatives sans succès, il a fallu attendre 2006 pour voir le Ghana se qualifier pour la toute première fois de son histoire à une phase finale d’une Coupe du Monde. 

 

2006, une première historique

 

Pour leur première phase finale d’une Coupe du Monde, les Black Stars du Ghana ont été logés dans l’une des poules les plus relevées de la compétition. Il s’agit du groupe E dans lequel a évolué le Ghana en compagnie des Etats-Unis, de la République et de l’Italie. En guise de baptême de feu, le Ghana entame la compétition face à l’Italie, l’une des équipes favorites de cette édition de 2006 disputée en Allemagne. Les Black Stars ont été battus 2-0. Emmenés par Michael Essien et Stephen Appiah, ils enchaînent ensuite avec deux victoires (2-0 face à la République Tchèque et 2-1 face aux Etats-Unis).

Avec une phase de groupes achevée à la deuxième place, le Ghana s’est qualifié pour les huitièmes de finale. Les Black Stars devenaient ainsi la deuxième nation de l’histoire de la Coupe du Monde à se qualifier pour les huitièmes de finale après avoir perdu son premier match. Ils sont malheureusement tombés sur le grand Brésil de Dida, Roberto Carlos, de Ronaldinho et de Ronaldo. Défaite 3-0 synonyme de fin de l’aventure pour le Ghana. 

 

2010, le parcours de rêve au goût amer

 

Pour la deuxième édition de suite, le Ghana se qualifiait pour une Coupe du Monde en 2010 en Afrique du Sud. Cette fois-ci, c’est une équipe des Black Stars plutôt mature qui s’est présentée à la compétition. On retrouve dans l’effectif des joueurs comme Richard Kingson, John Mensah, Sulley Muntari, Stephen Appiah et Gyan Asamoah. Le Ghana va faire rêver tout un continent, avec une entrée en lice réussie. Une victoire inaugurale 1-0 face à la Serbie puis un nul 1-1 face à l’Australie. Les Black Stars courbent finalement l’échine 1-0 face à l’Allemagne.

Encore deuxième de son groupe, le Ghana s’offre de nouvelles retrouvailles avec les Etats-Unis en huitièmes de finale. Ils s’offrent encore le salp des Américains 2-1 au terme des prolongations, avec des buts de Kevin-Prince Boateng et de Gyan Asamoah. Pour une première fois, l’équipe, emmenée alors par Milovan Rajevac, se qualifie pour les quarts de finale. Mais le rêve de voir une nation africaine en demi-finale pour la première fois s’est éteint à cette étape de la compétition face à l’Uruguay de Luis Suárez et Diego Forlan. Alors qu’on jouait les dernières secondes des prolongations des quarts de finale, Luis Suárez sauve de la main une balle de but ghanéenne. Derrière, le penalty est manqué par Gyan et le Ghana tombe aux tirs au but.

 

2014, l’année de la désillusion

 

Devenu un habitué du rendez-vous mondial du football, le Ghana ne s’est pas privé du plaisir d’une troisième Coupe du Monde d’affilée. Conduits par James Kwesi Appiah, les Black Stars ont hérité du pire groupe de leur histoire en phase finale du Mondial. Ils ont été logés dans un groupe G, où figuraient l’Allemagne, le Portugal et les Etats-Unis. Cette campagne, André Ayew et ses partenaires l’ont mal démarré, avec une défaite 2-1 face aux Etats-Unis. Ils arrachent ensuite un nul 2-2 prometteur face à l’Allemagne, qui venait de balayer le Portugal 4-0. Malheureusement, ils seront encore battus par le Portugal 2-1. Pour la première fois, les Black Stars ne franchissent pas le premier tour, étant derniers de leur groupe.

 

2022, le grand retour à la compétition

 

Absent de la Coupe du Monde 2018 en Russie, le Ghana signe son grand retour à la compétition. Les Black Stars ont su surmonter la montagne des Super Eagles du Nigeria pour valider leur billet pour le rendez-vous au Qatar. Mais que ce fut compliqué pour les coéquipiers de Thomas Partey, l’artisan principal de ce retour à la Coupe du Monde. Après un nul 0-0 à l’aller à domicile, les Ghanéens sont allés arracher la qualification à Abuja après un nouveau nul 1-1. Les hommes de Otto Addo ont bénéficié de l’avantage du but marqué à l’extérieur. Comme un symbole, c’est Thomas Partey qui a inscrit le but du bonheur. Le joueur d’Arsenal s’offre ainsi sa toute première phase finale d’une Coupe du Monde.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar photo
Je suis Jules Sessiwèdé Tovodounon, journaliste reporter sportif béninois spécialiste des questions du football à Africa Foot United. Je suis aussi passionné du basketball, du tennis et du handball.
Nos recommandations: