Coupe du Monde 2022 : Le Sénégal s’en sort bien, le Cameroun et le Ghana face à l’histoire

Les dés sont jetés. Les cinq pays africains qualifiés pour la Coupe du Monde Qatar 2022 connaissent désormais leurs adversaires. C’était à l’issue du tirage au sort effectué ce vendredi 1 avril. Si le Sénégal semble être verni, on n’en dira pas autant du Maroc, de la Tunisie, du Cameroun et du Ghana. 

Avatar de Jules S. Tovodounon Par 02/04/2022 - 11:10
Coupe du Monde 2022 : Le Sénégal s’en sort bien, le Cameroun et le Ghana face à l’histoire

Les pays africains qualifiés à la Coupe du Monde 2022 savent désormais à quoi s’en tenir. Le tirage au sort de la compétition, qui a lieu en fin d’année au Qatar, promet notamment des retrouvailles au goût de revanche pour les cinq représentants du continent.

Le Sénégal dans un groupe abordable

Mieux qu’en 2018, le Sénégal se retrouve dans un groupe A plutôt plus abordable. Les Lions de la Teranga sont en compagnie de l’Equateur, des Pays-Bas et surtout du pays hôte, le Qatar. Pour Sadio Mané et ses partenaires, il y a de la place à aller chercher l’un des deux tickets qualificatifs aux huitièmes de finale de ce groupe. Ils disposent à cet effet d’un calendrier favorable.

Champion d’Afrique en titre, le Sénégal va ouvrir sa compétition par les Pays-Bas le 21 novembre. Un adversaire de taille mais abordable pour des Lions qui retrouvent les Bataves pour la première fois. Ils vont ensuite affronter le petit poucet du groupe, le Qatar, le 25 novembre. Face au pays hôte, les poulains d’Aliou Cissé ont de quoi réaliser un bon résultat, mais devront se méfier d’une équipe qui va évoluer devant son public.

La dernière sortie des Sénégalais dans le groupe A propose des retrouvailles face à l’Equateur. Un adversaire qu’ils avaient déjà battu 1-0, lors du Mondial 2002, avant de les dominer 2-1 en 2005 en amical. C’est donc un adversaire qui réussit au Sénégal, qui a tout à jouer dans ce groupe A.

La Tunisie dans les pattes des champions en titre

La Tunisie au Qatar devra se surpasser pour créer un exploit inédit, qui paraît improbable. Les Aigles de Carthage tombent dans un groupe qui semble compliqué, même si les surprises du football ne sont pas inévitables. Tombeurs du Mali lors des barrages Afrique, les Tunisiens héritent d’un groupe D, où se trouvent la France, championne du monde en titre, et le Danemark, demi-finaliste de l’Euro 2020.

Le dernier adversaire des Aigles de Carthage reste à déterminer entre le Pérou, l’Australie et les Emirats Arabes Unis, au terme des barrages intercontinentaux. C’est justement face à l’une de ces équipes que la Tunisie va jouer la 2e journée de la compétition le 26 novembre. Mais avant, ils seront face au Danemark en ouverture avant d’achever la phase de groupes par la France.

Si les Bleus et les Aigles de Carthage se sont rencontrés quatre fois en match amical (2 victoires, 2 nuls pour la France), c’est la première fois qu’ils vont s’affronter en compétitions officielles. Ce sera également les retrouvailles entre Wissam Ben Yedder et son pays d’origine, s’il est retenu par Deschamps bien sûr. La rencontre promet.

Le Maroc dans un panier à crabes

S’il y a l’un des pays africains ayant hérité d’un tirage difficile, c’est bien le Maroc. Les Lions de l’Atlas auraient sans doute souhaité mieux, mais le sort en a décidé autrement. En effet, le Maroc partage son groupe F avec la Belgique, demi-finaliste du Mondial 2018, et la Croatie, vice-championne du monde en titre. L’adversaire le plus à la portée des Marocains est le Canada. C’est d’ailleurs leur dernier adversaire à affronter dans ce groupe.

En plus d’être logé dans un groupe relevé, le Maroc devra composer avec un calendrier difficile. Ashraf Hakimi et ses coéquipiers démarrent par la Croatie le 23 novembre avant d’enchaîner avec la Belgique 4 jours après. Ce sera une retrouvaille entre les Lions de l’Atlas et les Diables Rouges, qui ont battu le Maroc 1-0 lors du Mondial 1994, avant une nouvelle victoire 4-0 en match amical en 1999. Le challenge s’annonce bien gros pour le Maroc.

LIRE AUSSI:   Barrages Mondial 2022: Le recours de l'Algérie sur l'arbitrage de Bakary Gassama est toujours d'actualité

Le Cameroun face à l’histoire

Qatar 2022 est un double défi pour le Cameroun. Absents en 2018, les Lions Indomptables retrouvent un de leurs sacrés clients, le Brésil, dans le groupe G, en compagnie de la Serbie et de la Suisse. Un groupe a priori difficile mais abordable pour les médaillés de bronze de la CAN 2021. Avec un calendrier favorable, le Cameroun a un coup à jouer dans ce groupe, à condition de réaliser le match parfait lors des deux premières journées.

La Suisse, est l’adversaire d’ouverture des Camerounais, le 24 novembre. Une équipe dont-il faut se méfier, car n’élimine pas l’Italie qui veut, mais qui peut. La Nati s’est qualifiée lors des éliminatoires au détriment de la Squadra Azzurra. Ils seront ensuite face à la Serbie 4 jours plus tard. Ce sont là deux affiches dont il faut tirer le maximum de profit avant un dernier match choc face au Brésil le 2 décembre. Face aux Auriverde, les protégés de Rigobert Song doivent surtout chasser loin les démons de 2014.

En effet, lors de cette édition disputée au Brésil, les Lions Indomptables ont laissé une image regrettable à la face du Monde. En plus de 3 défaites avec 9 buts encaissés pour un seul marqué, le Cameroun s’est retrouvé avec un vestiaire perturbé par des bagarres entre coéquipiers. Comme en 2014, le Cameroun va retrouver le Brésil en dernière affiche. Il y a une histoire à corriger.

Le Ghana et la revanche de 2010

Pour le Ghana, c’est plus qu’une compétition. Les Black Stars ont des comptes personnels à régler avec l’Uruguay et Luis Suarez. L’attaquant de l’Atletico Madrid a laissé un bien mauvais souvenir, au goût amer, aux Ghanéens et à tout un continent en 2010. Il avait repoussé de la main une balle de victoire des Black Stars dans les derniers instants, alors que Gyan Asamoah et ses coéquipiers allaient offrir à l’Afrique une qualification historique en demi-finale.

Cette fois-ci, c’est en phase de groupes que la Celeste et les Black Stars vont s’expliquer. Ce sera le 2 décembre en clôture. Occasion pour André Ayew, seul rescapé de cette génération encore en sélection ghanéenne, et son équipe de prendre leur revanche. Mais ils auront d’abord à défier le Portugal le 24 novembre puis la Corée du Sud le 26. C’est un groupe qui s’annonce relativement difficile pour les hommes de Otto Addo.

Avatar de Jules S. Tovodounon
Je suis Jules Sessiwèdé Tovodounon, journaliste reporter sportif béninois spécialiste des questions du football à Africa Foot United. Je suis aussi passionné du basketball, du tennis et du handball.
Nos recommandations: