Coupe du Monde 2022: Le Cameroun tombe d’entrée face à la Suisse

Au terme d’une rencontre plutôt maîtrisée en première période, les Lions Indomptables du Cameroun craquent en début de seconde manche et se compliquent la tâche pour la suite, à l’occasion de la première journée de la Coupe du Monde 2022.

Avatar photo Par 24/11/2022 - 13:33
Coupe du Monde 2022: Le Cameroun tombe d’entrée face à la Suisse

Pour cette entrée en lice en Coupe du Monde, Rigobert Song démarre en 4-3-3, avec Onana dans les buts, Nouhou – Nkoulou – Castelletto et Faï en défense, Oum Gouet – Hongla et Zambo dans l’entre-jeu, Toko – Choupo et Mbeumo en attaque. Côté Suisse, Murât Yakin aligne un 4-2-3-1 avec Sommer dans les buts et Embolo en pointe de l’attaque.

Le Cameroun débute la rencontre timidement, avec beaucoup de déchets techniques. La Suisse a le ballon, mais manque de cohésion devant le bloc camerounais relativement bas et compact. La première mèche de la rencontre est pour le Cameroun, on joue la 10e minute. Superbement lancé par Hongla, Mbeumo signe un appel tranchant et pousse son effort en rentrant dans la surface suisse.

Il décoche une bonne frappe croisée du pied gauche que repousse Sommer. Puis Toko Ekambi reprend à bout portant, mais propulse sa reprise en demi-volée au-dessus de la barre. 4 minutes plus tard, Choupo-Moting chipe le ballon devant Akanji. L’attaquant du Bayern pénètre dans la surface adverse et frappe du pied gauche. Sommer repousse son tir croisé : deuxième occasion camerounaise. La Suisse sent le danger en contre-attaque, et décide de faire reculer son bloc.

La Nati et les Lions vont chacun posséder la balle, sans être inquiétant l’un pour l’autre, jusqu’à la 30e minute, lorsque Hongla se signale avec une tentative croisée du pied droit que repousse Sommer sur sa droite après une initiative intéressante des Lions entamée côté droit avec Fai et un relais astucieux de Choupo-Moting. Widmer évacue ensuite le ballon en corner. Après une entame plus appliquée de la Suisse, le Cameroun a pris le dessus dans cette première période et s’est procuré les meilleures situations. Mbeumo, Choupo-Moting et Hongla ont obligé Sommer à effectuer trois parades décisives. Le score reste nul et vierge à la pause.

Au retour des vestiaires, les deux équipes débutent avec le même 11. Mais les Suisse reviennent avec de bien meilleures intentions. Pas le temps pour les Lions de rentrer dans le match, Breel Embolo douche les Camerounais 3 minutes après la reprise. Initiée côté gauche par une belle talonnade de Vargas pour Xhaka, l’action se prolonge vers la droite où Shaqiri déborde et centre à ras de terre. Seul face au but, Embolo place une reprise puissante et gagnante du pied droit. La Suisse ouvre le score, scénario catastrophe pour les Lions.

Avec cette avance, les Suisses se libèrent et décident d’ouvrir le jeu. Les Lions souffrent pour équilibrer les débat, en vain. Il faut attendre la 57e minute pour voir la première étincelle de la seconde période côté Lions. Choupo-Moting se faufile dans la surface de réparation côté droit et pousse son effort en faussant compagnie à Manuel Akanji puis il frappe du pied droit dans un angle fermé. Impeccable, Sommer bouche son côté et concède le corner, lequel ne donne rien. À la 66e minute, Onana sauve les Lions du 2e but en repoussant une reprise cadrée de Vargas consécutive à un centre côté droit.

Gaël Ondoua, Nkoudou, Aboubakar et Ngamaleu vont tour à tour entrer en lieux et places de Hongla, Toko, Aboubakar et Mbeumo, sans rien y changer, les six minutes de temps additionnel non plus. Le Cameroun débute sa Coupe du Monde par une défaite comme en 94, 98, 2010 et 2014. Les Lions peuvent nourrir des regrets, au regard de leur première période riche en occasion, mais d’une sécheresse déconcertante dans la finition.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar photo
Alain Denis Ikoul est un journaliste et commentateur de matchs, de nationalité camerounaise. Passionné de Sport et de football en particulier, il en a fait sa spécialité, et fort de cette grande passion, exerce au sein de plusieurs rédactions depuis 2015, couvrant ainsi plusieurs compétitions internationales.
Nos recommandations: