COUPE DU MONDE 2022 À 48 ÉQUIPES : LA FIFA S’EST-ELLE RÉTRACTÉE ?

COUPE DU MONDE 2022 À 48 ÉQUIPES : LA FIFA S’EST-ELLE RÉTRACTÉE ?

Publié le : / Par

 

L’éventualité de l’augmentation du nombre d’équipes participantes à la Coupe du monde, de 32 à 48 dès l’édition qatarie, ne serait plus à l’ordre du jour à la Fifa, à en croire son secrétaire général adjoint, Zvonimir Boban.

YANNICK KENNÉ

Une Coupe du monde à 48 dès l’édition 2022 au Qatar ? Ça tente bien Gianni Infantino, qui n’a pas manqué de l’exprimer à plusieurs reprises lors de ses sorties récentes dans les médias. La Fédération internationale de football association (Fifa) avait voté en janvier 2017 la modification du format habituel du tournoi de 32 à 48 équipes, et ce à compter de l’édition 2026, dont l’organisation a été confiée à trois pays : les Etats-Unis, le Mexique et le Canada. Une idée impulsée par le président de la Fifa, et adoptée par ses pairs, qui n’a pas manqué de faire des gorges chaudes dans les milieux du football mondial.

Alors qu’on en était encore à pinailler sur l’opportunité de cette Coupe du monde taille XXL, Gianni Infantino a cru bon de devoir émettre l’idée d’avancer d’une édition cette innovation, et que l’édition 2022 soit le champ d’expérimentation de ce premier mondial à 48 équipes. Le boss du football mondial y croit fermement, quitte à associer des pays limitrophes du Qatar pour une co-organisation. Il compte sur le Conseil de la Fifa, qui va se réunir en mars prochain à Miami (Etats-Unis) pour délibérer en sa faveur.

Une étude de faisabilité sur le passage du mondial à 48 équipes dès 2022 était même menée par l’administration de la Fifa. Mais tout semble croire qu’elle s’est révélée infructueuse. Invité du 82eCongrès de l’Association internationale de presse sportive (AIPS) qui a cours à Lausanne en Suisse, le Secrétaire général adjoint de la Fifa, le Croate Zvonimir Boban, a laissé entendre qu’il n’était pas possible d’envisager un mondial à 48 équipes. «Le football n’est pas le jeu de la Fifa, mais c’est pour tout le monde. Au Qatar, avec 48 équipes participantes, ça ne va pas être possible», a-t-il déclaré.

Une déclaration à l’antipode de l’opinion de Gianni Infantino sur la question. Le président de la Fifa se serait-il rétracté et a choisi de l’exprimer à travers son Secrétaire général adjoint ? La question divise-t-elle au sein de l’instance du football mondial ? On en saura un peu plus d’ici à la tenue du prochain Conseil de la Fifa au mois de mars.