Coton Sport – JSK

Coupe de la Confédération : Coton Sport – JSK, à quoi a servi la VAR finalement ?

Publié le : / Par

A l’issue de la rencontre entre Coton sport de Garoua et la Jeunesse sportive de Kabylie comptant pour la manche aller des demi-finales de la Coupe de la CAF, on peut bien se demander à quoi aura servi le système VAR tant exigé à ce stade de la compétition.

La Jeunesse sportive de Kabylie a réalisé une très belle opération en allant s’imposer (2-1) au Stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé devant Coton sport de Garoua en match aller des demi-finales de la Coupe de la confédération de la CAF. Le club entraîné par Denis Lavagne a montré plus de qualités sur le plan technique. Il a surtout su exploiter les failles laissées par l’adversaire camerounais notamment dans sa défense bien coupable sur les deux réalisations des kabyles.

Coton a pourtant ouvert le score grâce à l’inévitable Ngueme Araina qui s’offrait de la tête, une septième réalisation dans la compétition. Mais les visiteurs ont entrepris une pression qui a fini par porter des fruits dans les arrêts de jeu de la première mi-temps (45+3) et le but signé Ahmed Kerroum. De retour des vestiaires, les algériens maintenaient la pression sur leur adversaire qui réagissait bien, jusqu’à cette erreur fatale d’Etame Ngombe qui marquait contre son camp (1-2, 62e). Un avantage resté inchangé jusqu’au coup de sifflet final.

Coton Sport méritait néanmoins un meilleur sort dans ce match. Le but égalisateur lui a été injustement refusé à la 70ème minute alors qu’un ballon d’Araina traversait la ligne de but du gardien algérien. Les images filmées sur tous les angles montrent bien que cette réalisation ne souffrait d’aucune anomalie. C’est à se demander à quoi servait finalement le système VAR tant exigé pour cette rencontre au point de délocaliser la partie de Garoua pour Yaoundé. Lorsque l’arbitre a mis une petite pause à la rencontre pour communiquer avec son assistant vidéo, l’on était convaincu au regard des évidences que le but allait finalement être accordé aux camerounais. Seuls ces officiels de la rencontre sauraient trouver des arguments à leur décision d’invalider ce but.

L’indignation de Coton sport et des supporters camerounais est tout à fait justifiée.  «C’est vrai que la « Goal Line Technology » nous aurait épargnés de toutes ces supputations, mais sur la base de ce que j’ai vu en direct du stade et surtout revu sur les images au ralenti, je pense qu’il aurait été moins scandaleux d’accorder le but sur cette action de Coton sport de Garoua. La balle a franchi la ligne, je n’en doute pas une seule seconde. » s’insurge le journaliste Alain Denis Ikoul sur CFOOT. « Un match délocalisé à Yaoundé à cause de la VAR, au final VAR néant. La CAF doit arrêter avec cette VAR qui est inopérante », réagit un autre internaute camerounais. L’arbitre égyptien Amin Oumar aura du mal à se justifier auprès du public camerounais. L’on attend impatiemment la réaction de la Confédération africaine de football (CAF) face à cette situation d’injustice.