Coupe de la CAF :  Le Pétro de Luanda accroche le Stade à domicile

Coupe de la CAF : Le Pétro de Luanda accroche le Stade à domicile

Publié le : / Par

Aly Badra Sylla à la 23è a ouvert le score et Vladimir Antonio Félix a égalisé à la 31è.Le Pétro Athlético de Luanda est allé accrocher le nul (1-1) le  Stade Malien de Bamako. Conséquence de l’égalisation de Vladimir Antonio Félix à la 31è, qui a répondu à l’ouverture du score pour les Maliens à la 23è. Les angolais peuvent réfléchir à récompenser leur gardien Gerson Bruno Da Costa Barros à la hauteur de son match. Il a été décisif en trois arrêts aux 54è, 78è et 82è. Il  a complètement dégouté les attaquants stadistes à l’image de Moussa Koné qui voyait sa reprise au fond des filets à la 76è.

Le Stade s’est montré très fébrile en défense inoffensif en attaque et l’ensemble manque de coordination collective. Un but d’Aly Badra Sylla a pourtant permis au Stade de prendre l’avantage juste à la demi-heure de jeu et a sans doute été le seul éclair du match des Stadistes. L’ancien joueur du Réal de Bamako a magnifiquement repris du pied gauche une balle qui trainait dans la surface. Ce but a été aussi la seule action notable du couloir de jeu stadiste, manifestement à court de rythme avant qu’il ne soit remplacé à la 48è par Sékou Gassama. Et huit minutes plus tard Pétro de Luanda a égalisé logiquement sur une tête de Vladimir Félix Antonio, exploitant un centre  de la droite.

Du coup le Stade est condamné à un exploit à Luanda pour une cinquième phase de poules de la Coupe de la Confédération.   

« Nous avons bien contrôlé le match en première période. En seconde,  avec les nombreux changements, la physionomie a changé.  Je pense que ce score est un bon résultat mais on fera le reste du travail à Luanda.

Le Stade est une bonne équipe avec des joueurs de qualité. Donc c’est du 50-50 pour chacun. A la maison, on devra beaucoup travailler pour arracher la qualification » a dit Luanda, Béto Bianchi, l’entraîneur de Pétro au micro d’Afu.

Pour l’entraîneur du Stade, Nouhoum Diané, ce match aller est un autre faux-pas. « On avait la maitrise du jeu mais le changement de notre système a fauché les donnés, notamment avec le 4-4-3. On savait difficile avec l’effectif qu’on a avec des avants-centres en manque de réalisme » admet-il.

Pour le milieu offensif du Stade, Sadio Gassama, ce nul est logique avec des regrets mais à Luanda ce sera un autre match «  forcement des regrets. Puisqu’on voulait assurer ici notre qualification. Ce sera peut-être à Luanda. Nous sommes conscients et nous jouerons la qualification chez l’adversaire », estime-t-il.

Le capitaine de Pétro de Luanda, Ricardo Estivao est satisfait. Nous sommes vraiment satisfaits de prendre un point à Bamako. Sur le contenu, nous avons beaucoup subi mais nous avons été très disciplinés, sur nos valeurs affichées. Sur la seconde période, le Stade a mis tous ses atouts offensifs. C’était difficile, mais sur les derniers instants, des espaces se sont crées, dont nous aurions pu mieux  profiter. Je pense que le résultat nul est logique »