COUPE DE LA  CAF (BARRAGE RETOUR) : COTON  SPORT EN MISSION HERCULÉENNE A KUMASI

COUPE DE LA CAF (BARRAGE RETOUR) : COTON SPORT EN MISSION HERCULÉENNE A KUMASI

Publié le : / Par

Le scalp des «Porcupine Warriors» est mis à prix par le président de Coton sport de Garoua. Une prime spéciale de 600 000 FCFA (916 euros) est promise à chaque cotonnier en cas de qualification dimanche à Kumasi à l’occasion du match retour de la 2e phase des 16ès de finale de la Coupe de la CAF. Fernand Sadou a mis le paquet, et continue de croire à un retournement de situation de son équipe face à Asante Kotoko, malgré la défaite 2-3 le 13 janvier dernier à Yaoundé.

«Nous pensons que les gars sont capables, ils ont les qualités pour. Il va falloir apporter quelques réajustements et réorganiser un peu le jeu de  l’équipe», optimise le président du club, à l’image d’un de ses protégés, Thomas Etta Bawak. «Nous aussi nous pouvons marquer trois buts au Ghana comme ils l’ont fait ici. Nous ne perdons pas espoir. En football, tout est possible», s’est épanché l’arrière-droit cotonnier au sortir du match aller. Il est l’un des rares joueurs camerounais à avoir donné satisfaction au match aller, même s’il faut relever que dans l’ensemble, l’équipe camerounaise a manqué de fraicheur physique, surtout dans son compartiment défensif.

C’est une équation que devra impérativement résoudre Bertin Ebwellé le coach des vert et blanc, en stabilisant d’emblée son milieu de terrain. Le retour de suspension du Togolais Serge Seko est d’ailleurs une bonne nouvelle pour le technicien camerounais. Même s’il faut noter la perte en attaque de l’un de ses hommes de poids, le jeune Moïse Sakava, qui vient de s’engager avec Reims en France.

Cette opération herculéenne des Camerounais n’est pas irréalisable pour autant, même si elle s’annonce assez compliquée face à une formation ghanéenne très joueuse. Les «Porcupine Warriors» sont déterminés à réécrire l’histoire, eux qui n’ont plus accéder en phase de groupes en coupes africaines depuis 2008.