Côte d’Ivoire : Viré, Seydou Doumbia este le FC Sion en justice

L’attaquant ivoirien Seydou Doumbia se lance dans une bataille judiciaire avec le FC Sion. Viré de façon jugée abusive, l’Éléphant de 32 ans vient d’attaquer en justice le club Suisse. « Oui, et je ne vais pas laisser passer cette histoire. Il ne faut pas salir l’image des gens. » Seydou Doumbia réclame justice. L’ex sociétaire du […]

Avatar de Jules S. Tovodounon Par 08/12/2020 - 11:05
Seydou Doumbia

L’attaquant ivoirien Seydou Doumbia se lance dans une bataille judiciaire avec le FC Sion. Viré de façon jugée abusive, l’Éléphant de 32 ans vient d’attaquer en justice le club Suisse.

« Oui, et je ne vais pas laisser passer cette histoire. Il ne faut pas salir l’image des gens. » Seydou Doumbia réclame justice. L’ex sociétaire du CSK Moscou est très déçu du traitement dont lui et et certains de ses coéquipiers ont été victimes de la part du président du FC Sion. « Quand l’épidémie de Covid a commencé, le championnat suisse s’est arrêté pour un mois. Le président nous a envoyé un message sur WhatsApp pour nous demander de passer au chômage partiel. Tous les joueurs ont décidé que ça ne se passerait pas comme ça. En tant que président du club, tu te déplaces pour expliquer en quoi ça consiste exactement. Ça ne nous dérangeait pas d’être mis au chômage partiel. » a t-il fait savoir.

Mais l’Ivoirien était loin de penser au pire qui arrive quelques heures plus tard. « Laisser un mois ou deux de salaire ne va rien changer dans notre vie. On voulait simplement rencontrer le président pour qu’il nous explique toutes les modalités. Trois heures plus tard, il nous annonçait, encore sur WhatsApp, qu’il résiliait le contrat de neuf joueurs. », a expliqué Doumbia.

L’international ivoirien réclame justice. Selon Seydou Doumbia dans une interview publiée dimanche par sofoot, cette bataille judiciaire n’est pas une question d’argent mais d’honneur.  » Ça m’est égal de toucher trois ou quatre mois de salaire, je veux même bien les laisser pour les donner à la ville et aux malades. C’est la manière dont ça s’est passé qui me dérange. Comme Johan Djourou, j’ai attaqué le club en justice. Je veux montrer au président que ça ne se passe pas comme ça, qu’il faut respecter les gens. Tu ne peux pas envoyer un WhatsApp à un joueur professionnel pour lui dire : “Tu acceptes ou je casse ton contrat“  a-indiqué un Seydou Doumbia très remonté.
 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Jules S. Tovodounon
Je suis Jules Sessiwèdé Tovodounon, journaliste reporter sportif béninois spécialiste des questions du football à Africa Foot United. Je suis aussi passionné du basketball, du tennis et du handball.
Nos recommandations: