CÔTE D’IVOIRE : SALOMON KALOU BRISE LE SILENCE

CÔTE D’IVOIRE : SALOMON KALOU BRISE LE SILENCE

Publié le : / Par

Absent de la sélection ivoirienne depuis le 11 novembre 2017 lors de l’élimination en Coupe du monde à Abidjan contre le Maroc, Salomon Kalou évoque cette échec « Moi ça n’a pas été difficile pour moi de suivre la Coupe du Monde 2018 à la maison. Parce que nous n’avions pas l’équipe pour y aller, il faut être honnête et les dire les choses comme elles sont », a-t-il déclaré

Et quand il s’agit d’aborder une question aussi sensible que préoccupante, le champion d’Afrique 2015 se range du côté de Sidy Diallo, puissant président de la Fédé contesté par une coalition de clubs ivoiriens. « Je pense qu’il faut arrêter les querelles inutiles. En quoi est-ce ça profite au football ivoirien? Se renvoyer la faute à chaque fois, en quoi cela profite-t-il aux jeunes qui sont sur le terrain et qui évoluent dans le championnat national qui a besoin que son niveau soit relevé ? Il faut le reconnaitre. J’estime que quand on met une autorité en place, il faut la laisser travailler. Il faut arrêter de lui mettre des bâtons dans les roues pour après critiquer. Il faut les laisser travailler et, à la prochaine élection, si on n’est pas d’accord, on essaie de corriger », a-t-il soutenu.

Quant à un probable retour en Équipe nationale de Côte d’Ivoire, Salomon préfère se concentrer sur son club, le Herta Berlin et voir progresser la nouvelle génération « Pour l’instant je suis bien en club. Il y a une nouvelle génération qui est en train de monter au sein de la sélection. Il faut lui laisser la chance de se montrer, de prouver qu’elle a de la valeur. Nous en tant qu’anciens ou grands frères, notre rôle sera de les encadrer », a estimé le frère cadet de Bonaventure Kalou.

En 12 matchs avec le Hertha Berlin, Kalou totalise 2 buts et 2 passes décisives cette saison. Il reste le 2è meilleur buteur chez les Éléphants avec 28 buts en 97 capes.