Côte d’Ivoire : Processus électoral à la FIF, Sidy Diallo interpelle la FIFA

Côte d’Ivoire : Processus électoral à la FIF, Sidy Diallo interpelle la FIFA

Publié le : / Par

En plein isolement puisque testé positif à la Covid-19 mardi, Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne a adressé une correspondance à la FIFA mercredi soir.

L’arrêt du processus électoral à la présidence de la Fédération ivoirienne a des conséquences délirantes sur le foot ivoirien.

L’instance mondiale qui estimait vouloir agir dans un bref délai après le blocage du processus électoral s’est muée dans un mutisme à la suite des auditions.

Pour le président de la Fédération ivoirienne de Football (FIF), l’intervention de la FIFA dans ce processus électoral « avait suscité une forte attente » surtout « la visio-conférence suscitée à partir du 20 septembre 2020 par la FIFA – CAF – UFOA, avec tous les acteurs du processus électoral, notamment les membres de la commission électoral, ceux du comité d’urgence, les candidats, l’association des arbitres et le club Africa Sports », a-t-il indiqué.

Le patron du foot ivoirien s’étonne que l’auditions de tous ses différents acteurs « n’ait pas permis la reprise normale du processus électoral, jusqu’à ce jour », a lancé le dirigeant ivoirien.

Selon le président de la FIF « le maintien de la décision de suspension génère des perturbations induites, dans l’organisation des compétitions et la préparation des footballeurs ». Face à ses imperfections, Sidy Diallo interpelle la FIFA à « mettre un terme à cette situation qui dure depuis le 27 août 2020 » puisque cela « crée des dysfonctionnements sur tous les plans ».

Un énième appel de la FIF qui vise à mettre un coup de pression à Gianni Infantino et sa bande pour une reprise incessante des activités au plan local.