Côte d’Ivoire – Ligue 1 : Les subventions des droits télé en chute libre

Côte d’Ivoire – Ligue 1 : Les subventions des droits télé en chute libre

Publié le : / Par

A moins de 24h du démarrage de la Ligue 1 ivoirienne, les clubs ont de quoi être soulagés. Ils ont reçu les subventions liées aux droits télé. Des subventions qui connaissent une baisse drastique cette année.

Face aux difficultés financières et dans un contexte économique rendu difficile par le Covid-19, les subventions ont reçu un gros coup. Des 70 millions de FCFA, elles passent à 55 millions FCFA cette année. C’est le montant destiné à chacun des 14 clubs engagés en Ligue 1. A l’issue de la rencontre tenue ce jeudi avec le Comité de Normalisation, chaque club a reçu un acompte de 10 millions de FCFA.
La subvention est insuffisante mais il faut s’en contenter estime Issa Diabaté, président de Bouaké FC. « Les 55 millions qui nous ont été promis ne suffisent pas mais on est obligé de faire avec. Nous sommes dans une année exceptionnelle », a-t-il laissé entendre. La Fédération Ivoirienne de Football fait face à une faillite économique depuis le Comité Exécutif défunt selon les conclusions des échanges entre les membres du CN-FIF et les présidents de clubs.
« Nous sortons de rencontre avec le Comité de Normalisation avec le sentiment que notre football est en faillite. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons lutté pour qu’il y ait un changement. Aujourd’hui, Dieu est en train de tout montrer. L’ancienne équipe a presque vidé les caisses. Même l’argent de canal est hypothéqué. Et, c’est les clubs qui doivent payer cette dette », a regretté Issa Diabaté.
En effet, la Ligue 1 ivoirienne n’ayant pas été à son terme la saison dernière, le diffuseur du championnat a décidé de faire une ponction de plus de 30 millions de FCFA sur la subvention de cette saison. Ce qui va lui permettre de combler le manque à gagner des six matchs qui n’ont pas été joués la saison écoulée.
La situation inquiète les présidents de clubs qui espèrent une issue favorable à l’instar de Yssouf Diabaté. « Les négociations sont en cours entre le CN-FIF et le diffuseur. Nous pensons que les choses doivent aboutir parce que nous voulons jouer au ballon. Cela fait plus d’un an que les joueurs sont dans la galère. Nous devons les aider parce qu’ils ont des charges », a fait entendre le président du Sporting Club de Gagnoa.