CÔTE D’IVOIRE / LIGUE 1 – 8è JOURNÉE  LA SOA HUMILIE L’ASEC, TANDA SOUFFLE

CÔTE D’IVOIRE / LIGUE 1 – 8è JOURNÉE LA SOA HUMILIE L’ASEC, TANDA SOUFFLE

Publié le : / Par

Plus rien ne va à l’Asec Mimosas. Le champion en titre a reçu une correction à Yamoussoukro. Devant le leader, la SOA, les Jaunes et Noirs n’ont pas existé. Méconnaissables, Amani Yao et ses poulains ont été explosés (3-0). Il faut remonter à 28 ans en arrière pour trouver un tel revers subi par l’Asec. Celui enregistré à Yakro plonge plus que jamais les Mimosas dans une crise. Car au compteur, le bilan est catastrophique. En 8 sorties, 4 défaites, 1 nul et 3 victoires. Buteurs face à l’Asec, Joël Yeregbe (47è) ; Ange Ponde (67è) et Arouna Bolagbenti (80è) permettent à la SOA de consolider sa première place au classement.

Service minimum pour l’AS Tanda au stade Ali Timité de Bondoukou. Dans leur jardin, les Princes du Gontougo ont réussi à empocher les 3 trois au détriment de Moossou FC (1-0). Un résultat qui lui permet de prendre ses distances avec la zone rouge. Pour Moossou, les affaires se compliquent davantage.

Au stade Biaka Boda, le Sporting club de Gagnoa et l’ASI d’Abengourou ont partagé la poire en deux (1-1). Les hommes du Fromager n’y arrivent pas depuis deux journées. Impuissants, ils s’éloignent du peloton de tête.

Au Champroux, l’USC Bassam et le Limane Yacouba Sylla se sont séparés en bon amis. Les Bassamois ont été contraints au partage de point par LYS (1-1). Les deux formations stagnent au classement.

Dans son antre au stade Auguste Denise, le FC San Pedro n’a pu débloquer son compteur, Bouaké FC aussi. Malgré une excellente partie, les deux formations consomment la parité vierge (0-0). Un bien mauvais résultat pour deux team qui envisagent terminer sur le podium en fin de saison.

Dans le dernier match de ce premier round. Williamsville Athletic Club a réussi à arracher un point face au Racing Club d’Abidjan (1-1). Les Guêpes ont recollé grâce à l’égalisation de Fabius Dosso (74è) après une réalisation de Zoumana Koné (18è). Les hommes d’Abackar restent pointer à la dernière place du classement. Le Racing, lui dauphin, laisse filer la SOA.