Jérémie Boga

Côte d’Ivoire : Les Bleus ou les Éléphants, Jérémie Boga a fait son choix

Publié le : / Par

Le 18 mars prochain, Patrice Beaumelle va publier la liste des joueurs ivoiriens convoqués pour les deux dernières journées des éliminatoires de la Can 2021. Pour l’occasion, plusieurs noms sont attendus pour une première apparition chez les Eléphants de la Côte d’Ivoire. Parmi eux pourrait prochainement figurer le franco-ivoirien Jérémie Boga.

Jérémie Boga

En pleine reconstruction, l’équipe de Côte d’Ivoire dispose d’une pléthore de joueurs capables d’apporter leur pierre à l’édifice. Du continent à l’occident, ils sont nombreux, ces binationaux ivoiriens qui rêvent de porter un jour les couleurs du pays des Eléphants. Jérémie Boga ne cache pas ses intentions d’être désormais un international ivoirien. « Je suis né à Marseille, j’ai grandi à Londres et j’ai joué pour la France chez les jeunes, mais le lien avec la Côte d’Ivoire est quand même très fort », a-t-il fait entendre.

A en croire le joueur de Sassuolo, il y a longtemps il aurait pu rejoindre la sélection ivoirienne. « J’ai toujours voulu jouer pour la Côte d’Ivoire, donc cela n’avait rien à voir avec moi. C’est vrai que j’ai été déçu mais maintenant j’ai parlé avec le nouveau manager Patrice Beaumelle et il nous suit de près, nous sommes en contact », a-t-il déclaré à BBC Sport Africa.

Même de loin, Jérémie Boga ne se prive pas de l’actualité des champions d’Afrique 2015. Le pensionnaire de la Serie A voit une équipe ivoirienne pleine de talents mais qui a besoin de stabilité avec un entraineur à qui il faut du temps nécessaire pour faire grandir les jeunes joueurs en quête d’expériences. « C’est une question de stabilité et de constance ; une fois que nous les aurons, notre football sera bien meilleur », assure Boga.

Le prochain défi de Jérémie est de se voir aux côtés de Nicolas Pépé et compagnie lors du prochain regroupement des Eléphants. « Je continue à travailler dur et à bien faire, j’espère faire partie de la sélection de l’entraîneur », a-t-il confié à BBC.