Mariam Dao Gabala

Côte-d’Ivoire : l’engagement de Mariam Dao Gabala

Publié le : / Par

La Fédération Ivoirienne de Football est depuis hier entrée dans l’ère de la normalisation. Ceci à travers l’installation de Comité de Normalisation (CONOR) présidé par Mariam Dao Gabala. La sénatrice ivoirienne s’indigne de l’état du football ivoirien et s’engage à contribuer à sa reconstruction.

C’est à la surprise générale que Mariam Dao Gabala a été nommée présidente du CONOR. Une sénatrice et militante des droits des femmes désignée pour redresser la Maison au Verre de Treichville. Elle est secondée dans sa mission par le professeur Martin Bléoh et Me Simon Adou Abé. Pour la présidente du CONOR, ceci est l’expression d’une marque de confiance de la FIFA. «Nos premiers mots seront des mots de remerciement pour la confiance qui a été mise en nos humbles personnes pour apporter notre pierre à l’édifice de construction du football ivoirien.» a t-elle reconnu.

L’état actuel du football ivoirien n’est pas digne de la Côte d’Ivoire. Le CONOR va jouer sa partition pour remettre les choses sur les rails. «Comme vous le savez, le football est un sport roi en Côte d’Ivoire. Il est le creuset de la paix et il est le sport qui réunit l’ensemble des Ivoiriens quelques soient leurs bords et leurs âges. Nous demander de mettre à disposition nos compétences pour aider à relever ce Sport, je pense que c’est une très grande confiance et nous allons essayer avec l’aide de tous d’apporter cette pierre. Ce n’est pas normal que la locomotive du football africain et ouest africain soit dans cet état.» a confié Mariam Dao Gabala.