Côte d’Ivoire : La CAN 2023 risque d’être décalée

La Coupe d’Afrique des Nations 2023 est sérieusement menacée. Prévue pour l’été 2023 en Côte d’Ivoire, la compétition risque d’être finalement décalée. La faute aux conditions météorologiques très inquiétantes de cette période au pays des Éléphants. Le pays hôte de la 34e édition de la CAN fait actuellement face à des pluies diluviennes, créant de fortes inondations. 

Avatar de Jules S. Tovodounon Par 21/06/2022 - 17:17
Côte d’Ivoire : La CAN 2023 risque d’être décalée

Le 12 janvier 2022, la Confédération Africaine de Football annonçait la tenue de la CAN à l’été 2023. Cinq mois plus tard, l’idée est sérieusement remise en cause. En effet, depuis quelques jours, la Côte d’Ivoire fait face à de fortes pluies. C’était encore le cas ce lundi 20 juin 2022. La forte pluie qui s’est abattue sur Abidjan a même empêché la tenue effective du choc de la Ligue 2 entre le Stade d’Abidjan et Africa Sports. La faute à l’impraticabilité de la pelouse du stade Robert Champroux. Les environs de ce stade étaient même inondés toute la journée d’hier, rendant difficile la circulation.

 

Le constat est aussi alarmant au Plateau d’Abidjan, la commune qui abrite le Stade Félix Houphouët Boigny. Un éboulement de terre est signalé entre la cathédrale Saint Paul et le Stade FHB dans le sens Adjamé pour Plateau. La période de juin à juillet est reconnue comme celle des pluies en Côte d’Ivoire, à l’instar de plusieurs pays en Afrique.

 

Face à cette situation, le report de la compétition devient de plus en plus une éventualité. Des sources évoquent même des réflexions qui seraient en cours à la Confédération Africaine de Football. Au cas où la conclusion serait de décaler le tournoi, la probabilité pour qu’il se déroule en janvier est forte. Reste à savoir si la Côte d’Ivoire pourra faire face à un tel défi dans cette condition.

Les stades seront livrés au plus tard le 31 décembre, ont assuré les autorités ivoiriennes. Mais qu’en sera-t-il des autres infrastructures nécessaires à une bonne organisation de cette 34e édition de la CAN ? C’est un véritable dilemme qui se présente à la Côte d’Ivoire, qui investit plus de 173 milliards pour organiser la compétition, et la CAF. L’autre paramètre à prendre en compte, en cas d’un report en janvier, c’est la réticence des clubs européens à libérer les footballeurs africains en cette période. La probabilité pour que la CAN 2023 soit décalée même en 2024 est très forte, à un an du coup d’envoi de la compétition.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Jules S. Tovodounon
Je suis Jules Sessiwèdé Tovodounon, journaliste reporter sportif béninois spécialiste des questions du football à Africa Foot United. Je suis aussi passionné du basketball, du tennis et du handball.
Nos recommandations: