Côte d’Ivoire: Il y a 6 ans, les Éléphants soulevaient la deuxième CAN de leur histoire Joie Cote d'Ivoire - Yaya Toure - 08.02.2015 - Ghana / Cote d'Ivoire - Finale Coupe d'Afrique des Nations - Bata Photo

Côte d’Ivoire: Il y a 6 ans, les Éléphants soulevaient la deuxième CAN de leur histoire

Publié le : / Par

CAN CI Côte d'Ivoire: Il y a 6 ans, les Éléphants soulevaient la deuxième CAN de leur histoire

Le 8 février 2015, la Côte d’Ivoire remportait le deuxième sacre continental de son histoire. Ceci à l’issue d’une séance épique de tirs au but contre le Ghana.

Six ans plus tard, Africa Foot United vous replonge dans les temps forts de cette finale historique pour les Éléphants. Alors que Didier Drogba venait de prendre sa retraite internationale, la Côte d’Ivoire devrait faire face à son destin toute seule. Les Éléphants, après un brillant parcours, s’avançaient vers la finale de la CAN 2015 avec un effectif vieillissant. Kolo et Yaya Toure avaient respectivement 33 et 31 ans, Serey Die en avait 30, tandis que Siaka Tiene entamait lui sa 33e année. Le gardien, Barry Copa, avait quant à lui 35 ans. Cette belle garde-robe mais vieillissante est appuyée par la jeunesse d’une star en puissance, Gervinho, alors âgée de 27 ans et qui évoluait à l’époque à l’AS Roma. La Côte d’Ivoire disposait donc de tout l’arsenal nécessaire pour aller chercher le sacre à cette année 2015. Il fallait se passer d’un adversaire de taille comme le Ghana en finale. Mais que ce fut dur!

Dans un stade Nkoantoma de Bata plein à craquer, les deux équipes n’ont pu se départager au terme des 90 minutes réglementaires et des 30 minutes de prolongation. Plus l’évidence d’aller aux tirs au but se faisait sentir et plus les souvenirs du passé hantaient Yaya Touré et ses coéquipiers avec les finales perdues en 2006 et 2012. Deux rencontres perdues aux tirs au but, contre l’Egypte la première fois (défaite 4-2) et contre la Zambie la fois suivante (défaite 8-7). Pour cette finale face aux Black Stars, tout avait très mal commencé. Très vite, les hommes d’Hervé Renard sont menés 2-0 après les ratés de Wilfried Bony et Junior Tallo. Mais fort heureusement, les vieux démons n’étaient pas au rendez-vous.

La Côte d’Ivoire va se rattraper profitant des ratés d’Afriyie Acquah et de Frank Acheampong pour revenir à égalité (2-2). Il fallait finalement départager les deux finalistes à la mort subite. L’émotion de la finale devenait insoutenable puisque Black Stars et Éléphants s’étaient retrouvés à 8-8. Remplaçant au départ, Copa Barry deviendra le héros de tout un peuple. D’abord, il arrête la tentative de Brimah Razak, le gardien de but ghanéen avant de transformer le dernier tir victorieux (9-8). Les Éléphants décrochaient alors leur deuxième Coupe d’Afrique des Nations. A l’heure où le football ivoirien est déchiré par des crises internes, les souvenirs de ce sacre pourraient permettre aux acteurs de se transcender pour sauver le football au pays des Éléphants.