Côte d’Ivoire – FIF : Le Comité de Normalisation a des comptes à rendre selon Cissé Logossinan

Côte d’Ivoire – FIF : Le Comité de Normalisation a des comptes à rendre selon Cissé Logossinan

Publié le : / Par

Sept mois après son installation, le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football sera face aux dirigeants de clubs. Une première rencontre de vérité qui va permettre de faire le point de la gestion de la FIF ces derniers mois. Un moment de compte à rendre selon Cissé Logossinan, président du Racing Club d’Abidjan.

Installé pour remettre l’instance du football ivoirien sur de bons rails, le CN-FIF semble être sur la bonne voie. Ceci en dépit de quelques difficultés. « Je pense que le CN-FIF est dans une phase de rupture par rapport à ce qui se faisait avant. Malgré quelques petites difficultés, je pense qu’ils ont posé des actes qui rassurent. On espère qu’ils essayeront de corriger les erreurs qu’ils ont commises pour bien relancer notre football. », a déclaré Cissé Logossinan à Supersportci.

Après un premier report, les membres du CN-FIF et les dirigeants de club vont se retrouver en Assemblée générale ordinaire en septembre prochain. Un rendez-vous de compte attendu par le président du RC d’Abidjan. « Pour moi, c’est un cadre d’échanges. C’est notre première rencontre avec ces dirigeants installés, il y a 7 mois de cela. Ils auront donc des comptes à nous rendre de la gestion de notre maison. Nous allons leur faire part de nos inquiétudes afin de repartir sur de meilleures bases. », explique t-il.

Parlant d’inquiétudes, le dirigeant du Racing Club d’Abidjan estime qu’il faut revoir le contrat qui lie la FIF et son partenaire officiel. « Nous, présidents de clubs de Ligue 1 nous sommes récemment retrouvés pour parler de notre football. On a fait des propositions concernant la formule  et parlé du contrat du partenaire officiel de la FIF qui est arrivé à expiration. », a-t-il fait remarquer avant de poursuivre:

« Il faut revoir les choses. C’est-à-dire le type de contrat proposé et le montant. Il faudrait qu’à un moment donné, nous les clubs ayons une plus-value sur ce que nous avons jusqu’à présent eu. L’enjeu majeur pour les clubs est aujourd’hui financier. », a conclu Cissé Logossinan dans une interview à Supersportci.