Côte d’Ivoire – Election FIF: Une bonne nouvelle pour Drogba

Côte d’Ivoire – Election FIF: Une bonne nouvelle pour Drogba

Publié le : / Par

Cette semaine est une semaine décisive pour tous les candidats à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF). Entre demain mardi 11 août et le mercredi 12 août 2020, tous les candidats au poste du prochain président de la FIF seront fixés sur leur sort. Les candidatures acceptées ou rejetées, seront connues. Dans le starting-block, il ne reste que 3 candidats car Koffi Kouadio Paul, le dernier candidat a été recalé. Mais la candidature sur laquelle il y avait beaucoup de doute, est celle de Didier Drogba. Après la sortie médiatique de Soumahoro Mamadou, il y a peut-être une lueure d’espoir pour la Team DD.

Venu déposer sa candidature dans la matinée du samedi 1er août in extremis après une course contre la montre terrible, Didier Drogba pouvait encore se heurter à une autre situation, celle du rejet de sa candidature. Mais le fer de lance de la liste Renaissance peut se rassurer. Il y a de forte chance pour que tous les trois candidats que Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba, soient retenus.

Avant la délibération prévue pour cette semaine, Soumahoro Mamadou (membres de la commission électorale) était sur les ondes de Radio Côte d’Ivoire pour s’exprimer sur ces élections qui viennent à grand pas, mais dont l’aboutissement passe impérativement par la validation des candidatures. Ces propos peuvent rassurer Didier Drogba dont la candidature n’était pas certaine d’être validée.

« On a toutes ses sommités-là (Sory Diabaté, Idriss et Drogba) qui sont avec nous, pourquoi devrait-on les laisser pour que le sport ait des problèmes en Côte d’Ivoire. En tout cas, à notre niveau (CEI), on va s’assoir et on parlera. Chacun d’eux a déposer ses dossiers avec les 8 parrainages. C’est à nous de les étudier. Mais il faut comprendre qu’il y a la jurisprudence. On dit dans tel cas on ne fait pas ceci, mais nous sommes chez nous, nous sommes un pays souverain et donc capable de prendre décisions. (…) Lorsque nos magistrats nous donneront les résultats, nous allons nous regarder droit dans les yeux et on va se poser les bonnes questions : Qu’est ce que le sport y gagne ? la Côte d’Ivoire gagne quoi ? A la fin, nous prendrons une décision et nous l’assumerons », a lâché Soumahoro Mamadou dans des propos relayés par le site mondialsport.ci.

Un message qui, loin d’être clair à 100%, mais qui peut laisser entrevoir une issue favorable à tous les candidats dont les dossiers sont étudiés présentement par la CEI (Commission Electorale Indépendante).