Constant Omari Interim CAF President Constant Omari during the 2021 CAF General Assembly in Rabat, Morocco on 12 March 2021 ©Sports Inc By Icon Sport - Rabat (Maroc)

Constant Omari : un autre ingénieur à la tête de la CAF

Publié le : / Par

À la suite de la suspension d’Ahmad Ahmad par la FIFA en 2020, le siège du président de la CAF se libérera. Constant Omari alors vice-président, prendra la place du malgache pour assurer l’intérim et poursuivre sa mission. Ascension qui fera du congolais de la RDC, le second ingénieur à devenir patron du football africain. La première fois c’était avec l’égyptien Abdelaziz Salem, premier président de la Confédération Africaine de Football.

Constant Omari, avec ingéniosité

Constant Omari Selemani voit le jour le 14 janvier 1958 à Bukavu, dans l’est de la RD Congo. Ingénieur civil spécialisé en génie ferroviaire, le dignitaire de 63 ans occupe le poste de directeur de département de la Société commerciale des transports et des ports depuis 1996. Position qui lui permet singulièrement de gérer le port de Kinshasa.

Constant Omari et la renaissance du football congolais

Passionné de football, Constant Omari va réussir à se frayer un chemin dans les couloirs du football africain pour devenir le président de la FÉCOFA, la Fédération Congolaise de Football, en 2003. Un mandat qui lui permettra notamment de hisser le football de son pays au sommet de l’Afrique avec 3 Ligues des Champions (2009, 2010, 2015), 2 Coupes de la Confédération (2016, 2017), 3 Supercoupes d’Afrique (2010, 2011, 2016) et une finale de Coupe du Monde des Clubs (2010), toutes du TP Mazembe.

Les remarquables performances des clubs congolais sur la scène internationale sont la preuve que leur football local fonctionne bien. Quatrième meilleure ligue d’Afrique derrière la Tunisie, l’Égypte, le Maroc et devant l’Algérie, la LINAFOOT est l’expression du bon travail de Constant Omari à la tête du foot congolais. Gestion émérite qui conduira logiquement la RD Congo à une troisième place à la CAN en 2015 et à un double succès, en 2009 et 2016, au CHAN (Championnat d’Afrique des Nations).

Constant Omari à la tête de la CAF

Membre du conseil de la FIFA en 2015, Constant Omari va poursuivre sa progression administrative en devenant 2e vice-président de la CAF en 2017, et président le 13 novembre 2020, après la suspension d’Ahmad Ahmad par la FIFA. Premier président congolais de la CAF, second président intérimaire de son histoire après le soudanais Abdel Halim Muhammad (1987-1988), sa transition se terminera le 29 janvier 2021 sur un bref retour d’Ahmad Ahmad.

En Juin de la même année Constant Omari sera lui aussi suspendu par la FIFA pour un an à cause d’une somme de 64.444 euros d’avantages qu’il aurait perçue « de la part de la société Lagardère Sports […] dans le cadre des négociations qu’il menait ». Dans son communiqué, la Fédération internationale évoque des « négociations, conduites par M. Omari pour le compte de la CAF, (qui) avaient abouti à la mise en place de dispositions contractuelles extrêmement préjudiciables pour la Confédération, qui avait enregistré des pertes financières considérables ».