Dao Gabala

CoNor – FIF : Le message fort de Dao Gabala avant la concertation avec les clubs

Publié le : / Par

Le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football entame dès ce mardi une série de concertation avec les clubs. Ceci dans le but de vite relancer les championnats dans les meilleures conditions.

C’est le message apporté à la classe du football ivoirien par Mariam Dao Gabala, la présidente du Comité de Normalisation, au détour d’une conférence de presse.
Le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) est à l’œuvre. C’est une équipe de mission dont l’un des enjeux principaux est de rassembler, mobiliser la famille du football pour sauver le football ivoirien. Les premières concertations ont démarré à l’interne la semaine dernière. La présidente Mariam Dao Gabala et son équipe ont écouté l’équipe de management et l’ensemble des directeurs départementaux. C’est donc une nouvelle étape des concertations qui s’ouvre aujourd’hui avec les vrais acteurs du football ivoirien, les clubs. « Quand vous rentrez dans une usine, vous avez une équipe de management et vous avez l’usine. L’usine du football ivoirien est détenue par des acteurs clés qui sont les clubs et les groupements d’intérêt. Ce sont toutes ces personnes qui permettent au ballon de rouler. Et comment rassembler une famille si nous n’écoutons pas les acteurs clés de cette famille.» a d’abord caricaturé Dao Gabala.

Selon la présidente du Comité de Normalisation, son équipe travaille pour «les clubs, pour les supporteurs, pour l’Etat, pour ces personnes qui ont un intérêt à ce que le ballon tourne.». Pendant trois jours,  ils auront à rencontrer les clubs de Ligue 1, de Ligue 2 et de Ligue 3. « Il s’agira d’abord de les écouter parce que si nous sommes là aujourd’hui, nous, Comité de Normalisation, c’est qu’il y a eu crise. Il faut donc les écouter. Et nous sommes là à leur service. Nous allons les écouter mais voir aussi comment remettre le ballon au centre du terrain. Et dans quelle condition nous pouvons démarrer un championnat le plus rapidement possible.» a expliqué la Sénatrice lors de sa conférence de presse. C’est le championnat qui fait le football, c’est le championnat qui fait vivre les clubs et c’est le championnat qui permet de détecter les talents et permet aux jeunes ivoiriens de s’exporter.» a t-elle fait savoir.

Pour la réussite de la mission, le Comité de Normalisation sollicite le soutien de tous les acteurs. Un seul idéal doit guider les intérêts, le football ivoirien. « Nous avons une mission à une durée déterminée. Et nous souhaitons à la fin de cette mission, redonner aux acteurs eux-mêmes une maison qui sera nettoyée, qui sera propre et dans laquelle eux-mêmes seront heureux de vivre.» a laissé entendre Mariam Dao Gabala.  Me Abé Simon, membre du Comité, est désigné pour voir «comment remettre la balle au centre du terrain et donner aux Ivoiriens ce qu’ils attendent, c’est-à-dire un ballon qui roule. C’est-à-dire un championnat qui est en marche.»