Conférence de presse de Djamel Belmadi-Algérie: « J’ai voulu rencontrer deux équipes de gros calibres »

Conférence de presse de Djamel Belmadi-Algérie: « J’ai voulu rencontrer deux équipes de gros calibres »

Publié le : / Par

A trois jours du match amical contre le Nigéria, le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne,  Djamel Belmadi, a animé ce mercredi un point de presse par vidéoconférence depuis l’Autriche au cours duquel il a notamment indiqué que pour faire progresser la sélection, il a choisi deux équipes de gros calibres durant ces dates Fifa du mois d’octobre en cours.

Belmadi a débuté sa conférence en saluant le peuple algérien et le personnel médical : « Je salue le peuple algérien, ainsi que le personnel du secteur de la santé en Algérie, qui sont les héros de cette période sensible ».

Sur le choix du Nigéria et du Mexique comme sparring partners des Verts, le coach champion d’Afrique déclare que : « Nous aurions pu choisir deux équipes moins fortes et avoir donc deux matches faciles, avec tous les respects à toutes les sélections » avant d’ajouter « J’ai demandé à affronter ces équipes, et jouer contre le Nigeria est difficile et tout le monde a regardé notre match lors de la dernière CAN. Je cherchais des matchs qui puissent nous mettre dans la difficulté. Certains pourraient dire il faut reprendre doucement mais moi je ne vois pas les choses comme ça, il faut profiter des dates FIFA, il y en a pas tant que ça  » a-t-il indiqué.

Et de poursuivre :  » La volonté de performer en Afrique passe par un match comme celui face au Nigéria et il est toujours bien de rencontrer des équipes comme ça. Ce sera un adversaire difficile, et je voulais affronter l’équipe nationale mexicaine, qui est dans sa meilleure période et qui n’a pas été vaincue depuis 20 matches. », a-t-il expliqué.

Et dans ce même ordre d’idée Belmadi indique que  « Je cherche le développement et la progression de l’équipe et c’est ce que je veux malgré le manque de concurrence dû au coronavirus. Et c’est pourquoi j’ai insisté pour affronter de grandes équipes, et on verra, » a-t-il précisé.

Au sujet des deux matchs amicaux contre le Nigéria ce vendredi et le Mexique mardi prochain, le coach des Verts a annoncé qu’ « On va sans doute passer par deux organisations tactiques lors des deux matchs à venir je ne sais pas si vous allez le remarquer mais ça ne serait certainement pas pour changer la philosophie de jeu de l’équipe. »

 

Les Verts dans la bonne ambiance


Le sélectionneur de l’Algérie a affirmé que « L’ambiance est au beau fixe parmi les joueurs, et leur présence au sein de l’équipe nationale est une fierté pour eux … ils sont comme une seule famille ».

Et dans ce même ordre d’idée Belmadi estime que « Cette atmosphère est importante dans le football, même si je voulais que l’ensemble de l’effectif soit au complet, mais c’est très difficile durant cette période du coronavirus. »

En en évoquant l’effectif, le coach Belmadi a révélé que la participation de l’international algérien, Zinedine Ferhat, dans ces deux matchs contre le Nigéria et le Mexique n’est pas confirmée avant de préciser que  » Ferhat a ressenti hier, une certaine douleur lors de la séance d’entraînement. »

Et de conclure : « Nous ne pouvons pas nous prononcer avec certitude sur sa capacité à participer aux deux prochains matches contre le Nigeria et le Mexique ».

A noter que Belmadi, n’a pas révélé la gravité de la blessure de Zinedine Ferhat, qui subira des examens approfondis accompagnés du personnel médical des Verts.

 

Des joueurs locaux


Abordant le cas des joueurs locaux qui n’ont pas été convoqués, Belmadi  explique pourquoi il exclut les locaux a expliqué les raisons qui l’ont conduit à ne pas les inviter à ces deux confrontations entre le Nigeria et le Mexique .

« Tous les fans du football savent qu’un joueur qui ne s’entraine pas depuis six mois n’est pas convoqué en sélection. Je suis ce qui se passe avec eux dans le pays et ils sont vraiment loin du niveau de la compétition d’autant qu’ils n’ont repris la préparation que depuis une semaine. » a-t-il fait remarquer.

Belmadi ajoute qu’ »Il n’est pas possible de compter sur eux maintenant, et ce sera certainement différent lorsqu’ils retrouveront la compétition normalement »  avant de conclure que « Je ne fais pas de distinction entre les joueurs locaux et les joueurs opérant à l’étranger. »

Des joueurs absents


Belmadi a évoqué le cas de l’attaquant Slimani en indiquant que  » La situation de Slimani est compliqué, lui qui, a refusé de jouer dans le Golfe et son sort est entre les mains de Leicester pas dans les siens. « 

Coach Belmadi a indiqué que  » Slimani souhaite poursuivre sa carrière professionnelle en Europe, et attend une offre de l’Angleterre. Il  veut continuer dans la Premiership, et si Dieu le veut, il trouvera bientôt une nouvelle équipe. », a-t-il précisé.

Concernant le cas de Belaili, Belmadi estime que « Belaili est par contre lui dans une situation plus compliquée. Je ne suis pas son agent mais quand je peux donner des conseils je le fais. On espère qu’il trouve une bonne sortie et qu’il revienne en sélection »

Belmadi a également parlé de Djamel Benlamri qui vient juste de signer au sein de l’Olympique de Lyon en déclarant : « Nous suivons tous les joueurs bien sûr, grâce à Dieu pour Djamel Benlamri a trouvé une grande équipe en France. Ce sera positif pour lui et pour l’équipe. Il mérite tout ce qu’il y a de mieux et il est très important pour l’équipe nationale, » a affirmé Belmadi.

Le coach des Verts se préoccupe beaucoup du cas d’Attal et sa blessure : « Nous sommes très préoccupés par Youcef, car il est exposé à des blessures répétées et est absent pendant de longues périodes. »

Belmadi ajoute : « Les blessures de cette façon, affectent grandement le joueur et il se trouve qu’il est très affecté psychologiquement. », a regretté le coach des Verts.

En effet, le joueur niçois est contraint de s’absenter des terrains pour quelques semaines en raison d’un nouveau problème au niveau de la cuisse.

 

Des nouveaux joueurs Zerkane et  Medioub


 » Mehdi Zerkane a choisi d’emblée l’équipe d’Algérie contrairement à d’autres alors qu’il est tri-national (sa mère est tunisienne, ndr)  » a déclaré Belmadi avant d’ajouter qu’ « il a un avenir prometteur. » 

Belmadi précise que  « Mehdi Zarkane est un jeune joueur que j’ai suivi durant la période de préparation d’été. C’est un joueur qui a un grand avenir dans son équipe et, si Dieu le veut, dans l’équipe nationale, il a toutes les capacités pour mener une carrière remarquable. »

Le coach des Vert indique que « J’ai beaucoup hésité avant de l’appeler à cause de sa blessure, mais il a joué 25 minutes lors du dernier match. Zerkane est très jeune, il vient de débuter, il a démarré en Ligue 1 avec Bordeaux puis a pris un carton rouge, puis blessé pour cinq semaine. Il arrive à court de compétition, j’ai hésité à le prendre mais finalement il m’a donné envie de le prendre, lui qui achoisi de jouer pour l’Algérie même s’il a la nationalité marocaine et française. »

Pour le cas de Medioub (Tondela, Portugal), le coach des Verts déclare :  » Medioub c’est un joueur au profil particulier, on a un problème en défense avec l’absence de Benlamri, c’est un poste ou on a un manque, nous les maghrébins on aime dribbler et marquer, on manque de défenseurs et gardiens « . Belmadi ajoute « Medioub va jouer régulièrement à Tondela. Je ne sais pas s’il participera aux deux matches. C’est un garçon qui fait du bien au groupe, » explique-t-il.

 

A propos des joueurs expatriés dont l’affaire Aouar


Le coach de la sélection algérienne a saisi l’occasion pour critiquer certains journalistes qui, selon lui,  » déforment mes propos sur les joueurs binationaux et leur adhésion aux Verts. « 

Le premier homme des Verts a parlé d’un ton coléreux: « Il y a un problème à cet égard, vous ne le comprenez peut-être pas ou vous le faites exprès. Si vous ne comprenez pas mes propos. » 

En m’adressant à une personne en particulier, vous ne devez pas les interpréter en les déformant.

Belmadi insiste : « Je répète et je le répète quand un joueur est de double nationalité, on ne joue que notre rôle, et la balle reste du côté des joueurs concernés. »

De plus, le coach des Verts tient à préciser que :  » Quand un joueur intéresse le sélectionneur, c’est lui qui le sélectionne, il n’y a pas de nouvelle stratégie. Il y’a deux étapes, aller voir le joueur, puis sélectionner. On n’envoie pas une convocation sans changement de nationalité sportive . Et on ne peut pas donc envoyer une invitation à un joueur qui joue en équipe de France,  » insiste Belmadi.

 » Certains joueurs font de mauvais choix de carrière, sont mal entourés, parfois c’est la famille qui gère. Ce n’est pas toujours sérieux. Beaucoup de joueurs m’appellent m’envoient leur contrat. Je ne suis pas fiscaliste et cela veut dire qu’il y’a un manque de conseil, » estime-t-il.

Citant le cas Aouar, Belmadi déclare « Ces jeunes comme Aouar adorent les réseaux sociaux et  ce qu’on dit sur eux. Je sais qu’il va venir voir ce que je dis sur lui. J’ai travaillé en silence sur le dossier, pour ne pas le mettre en difficulté  » précise Belmadi en ajoutant qu’ »Aouar avait tranché depuis très longtemps mais je n’allais pas le crier sur tous les toits, parceque ces joueurs ont des familles, on va pas les mettre en difficulté « .

« Je suis entré en contact avec Aouar quasiment dès mon entrée en fonction mais ça se trouve il a toujours rêvé en bleu « , rappelle le coach des Verts en notant que « Si Aouar avait décidé de changer de nationalité sportive, je l’aurai mis sur ma tête. Avant que vous ne citiez son nom, j’ai ramené Benlamri et Belaili et personne n’en avait parlé « .

Là, le coach des Verts explique : « Pour ramener Gouiri, Ait Nouri ou Cherki, il faut qu’ils prennent une feuille et aillent changer de nationalité sportive. Personne ne l’a fait, Brahimi ne l’a pas fait, quand il est venu il n’était plus en Equipe de France « , a rappelé le coach de l’équipe algérienne.