Comité de Normalisation-FIF: la FIFA veut la FIF pour Drogba à tout prix selon Sam Etiassé

Comité de Normalisation-FIF: la FIFA veut la FIF pour Drogba à tout prix selon Sam Etiassé

Publié le : / Par
La Fédération Ivoirienne de Football va mal. Une situation favorisée par le blocage du processus électoral. Ceci après le rejet de la candidature de Didier Drogba. Si l’ancien capitaine des Eléphants est pointé du doigt, l’actuel Directeur Exécutif de la FIF est vu comme l’un des principaux acteurs de la crise. Selon Sam Etiassé, la FIFA veut porter Drogba à la tête de la FIF.
Sam Etiassé est décidément l’homme le plus en vue actuellement dans la crise que traverse la Fédération Ivoirienne de Football. Le Directeur Exécutif de la FIF ne manque aucune occasion de désigner Didier Drogba comme la pierre angulaire d’une crise née des égos surdimensionnés des acteurs du football ivoirien. « Il s’agit de querelles de personnes qui n’ont absolument rien à avoir avec le football à proprement parler. Les uns et autres ont des égos surdimensionnés et refusent de désarmer leur cœur rempli de rancunes et d’aigreur au point d’aller jusqu’à demander que leur fédération soit mise sous tutelle. » a-t-il déploré.
Le football ivoirien est aujourd’hui victime des guerres d’égos de ses acteurs. Et pour Sam Etiassé, « il se porterait mieux si les acteurs ne passaient pas tout leur temps à le saper et à se tirer eux-mêmes une balle dans les pieds, une sorte d’autodestruction. » Cependant, le Directeur Exécutif de la FIF ne voit qu’un responsable principal de cette mauvaise passe que vit la FIF: Didier Drogba, le candidat désigné de la FIFA. « C’est le rejet de sa candidature par la Commission Électorale qui a amené ses amis de la FIFA à intervenir pour bloquer ledit processus et prendre une décision qui puisse lui permettre de revenir dans le jeu. » explique t-il dans un premier temps avant de faire connaître ce qu’il pense être l’objectif de la FIFA. « Tout ce que la FIFA est en train de faire en ce moment vise à l’aider à prendre la tête de la fédération. La FIFA ne serait pas intervenue pour bloquer le processus électoral, il y a longtemps que nous aurions fini avec ces élections. » a fait savoir le Préfet hors-grade.
Il faut sauver le football ivoirien qui dort depuis déjà neuf mois. Mais ça ne sera pas à n’importe quel prix explique le Directeur Exécutif. « Il sera difficile de parvenir à une sortie de crise si les uns et les autres ne transcendent pas ces rancœurs pour mettre en priorité les intérêts du football. Il faut que certaines conditions soient remplies pour réussir le dialogue autour d’une table. Il y a un certain nombre d’aptitudes, de valeurs et de comportements qu’il faut avoir. Tant que ces conditions ne sont pas réunies, nous allons tourner en rond. » a fait savoir Sam Etiassé dans une interview accordée au média panafricain LSI Africa.