ComEx de la CAF : Déchéance et jeu de chaises musicales !

ComEx de la CAF : Déchéance et jeu de chaises musicales !

Publié le : / Par

La réunion du Comité exécutif de la CAF, tenue dans la foulée l’Assemblée générale jeudi au Caire en Egypte, en marge de la CAN 2019, a été marquée par plusieurs mutations au sein de l’instance, en l’occurrence au sein de son Comité Exécutif. Le changement notoire est l’éviction du Nigérian Amaju Pinnick de son poste de 1er vice-président par ses pairs. Le président de la Président nigériane de football était clairement en froid avec Ahmad Ahmad, et n’épousait plus la ligne de conduite de ce dernier.

D’ailleurs, le Nigérian avait marqué sa désapprobation de faire rejouer la finale de la Ligue des champions lors de la réunion du Comité exécutif de juin dernier à Paris. Il avait claqué la porte des travaux. Pinnick perd par ailleurs son poste de président de la Commission d’organisation de la CAN, au profit désormais d’Ahmad Ahmad lui-même. Il en est de même du Libérien Hassan Musa Bility, qui n’est plus président de la Commission d’organisation du CHAN. On se souvient que ce dernier s’était illustré, au plus fort de la crise des CAN 2019, 2021 et 2023, par ses positions qui tranchaient clairement avec celles du président de la CAF. Bref, il a osé critiquer le Chef, et il en paie le prix.

Il faut noter que la déchéance de Pinnick comme premier vice-président a donné lieu à un jeu de chaises musicales. Désormais, le Congolais Constant Omari est promu au poste de 1er vice-président, tandis que le Marocain Fouzi Lekjaa migre vers la 2e vice-présidence. Le Sud-africain Dany Jordaan, a été élu 3e vice-président, et nommé à la tête de la Commission d’organisation du CHAN.

Le moins que l’on puisse dire, est qu’Ahmad Ahmad a réussi à régler leurs comptes aux récalcitrants qui refusent de regarder dans la même direction que lui. Ce à deux ans de la fin de son mandat à la tête de la CAF.