CM 2010 -Match barrage : Il y a onze ans , l’ Algérie se débarrassait de l’Egypte à Oum-Dourman

CM 2010 -Match barrage : Il y a onze ans , l’ Algérie se débarrassait de l’Egypte à Oum-Dourman

Publié le : / Par

 

Apres l’échec  de la CAN 2008, l’Algérie avait décidé de se passer des son sélectionneur français Jean-Michel Cavalli, qui venait d’échouer dans sa mission de qualifier l’Algérie pour cette phase finale CAN. Une nouvelle ère venait de commencer pour le football algérien.

La fédération algérienne de football décide alors de rappeler un ancien de la maison, Rabah Saadane, qui a fait partie du staff lors du mondial 1982, pour être ensuite le sélectionneur au cours de la coupe du monde 1986. L’objectif du « Cheikh » cette fois-ci était de qualifier l’Algérie pour la prochaine coupe d’Afrique des nations 2010, et éventuellement le mondial sud-africain. Rabah Saadane entame plutôt bien son retour et arrive à hisser l’Algérie à la tête de son groupe, qui était composé du Sénégal de la Gambie et du Liberia lors des éliminatoires préliminaires pour la CAN et de la Coupe du monde 2010. Les 20 équipes qualifiées pour le tour suivant sont reparties en 5 groupes de 4 équipes. Les premiers  de chaque groupe seront qualifiés pour disputer la prochaine coupe du monde et les deuxième et troisième participeront aussi la coupe d’Afrique 2010.

Les pharaons sur le chemin des Fennecs

L’Algérie hérite d’une poule où figurent la Zambie, le Rwanda et d’un poids lourd du continent l’Egypte. Cette dernière, tenante du titre était un des favoris pour aller au mondial sud-africain. Les Fennecs ont bien négocié leur phase de groupe en gardant 3 point d’avance sur leur principal rival égyptien à une journée de la fin.

Graves incidents au Caire

A l’arrivée de la sélection algérienne au Caire, où devait se dérouler la rencontre de graves incidents se produisent. Des joueurs algériens sont blessés dans des jets de projectiles contre l’autobus transportant la délégation algérienne. La FIFA maintient quand même et l’Algérie, qui devait faire match nul ou perdre par 1-0 pour se qualifier, s’incline sur le score deux a zéro. C’était une égalité parfaite pour les deux équipes dans cette phase de poules car les buts marqués à l’extérieur n’étaient pas considérés comme un avantage dans le règlement de la CAF.

Un match d’hommes

Un match d’appui est alors programmé par la FIFA sur terrain neutre. Et c’est Oum-Dourman au Soudan, qui est désignée pour accueillir ce match décisif. Ce match est pris au sérieux par les autorités des deux pays, Algérie et Egypte. Si cette dernière déplace une forte délégation composée notamment d’artistes de renom, l’Algérie met en place un véritable pont aérien et envoie à Khartoum plus de 15 000 supporters. Encouragés par cette présence massive de leurs supporters, les coéquipiers de Karim Ziani ne tremblent pas et réussissent à créer l’exploit. Un tir en pleine lucarne d’Antar Yahia trompe Issam Al-Hadary et envoie l’Algérie au mondial sud-africain. 24 ans après les fennecs retrouvent la coupe du monde. C’est un véritable second souffle pour le football algérien, qui renoue avec les grandes compétitions.