Châteauroux: Gilles Sunu et Razak Boukari prêts pour la nouvelle saison

Châteauroux: Gilles Sunu et Razak Boukari prêts pour la nouvelle saison

Publié le : / Par
Les préparatifs pour la nouvelle saison sportive (2020-2021) se terminent sur une note salée pour la Berrichonne Châteauroux. Le club des deux attaquants internationaux togolais, Gilles Sunu et Razak Boukari, a des soucis à se faire au niveau de son attaque. 
 
Après avoir vaincu une bonne équipe de Romorantin (0-2) sur ses propres installations, la Berrichonne Châteauroux est tombée dans ses travers. Les problèmes offensifs du club des attaquants internationaux togolais, Razak Boukari et Gilles Sunu perdurent depuis la saison dernière alors que la Ligue 2 française démarre samedi prochain. Si les Togolais reviennent forts dans l’effectif de Nicolas Usaï, le Marseillais se fait des soucis sur l’efficacité de son attaque. Une série de 7 matches de préparation sans victoire a été brisée, lors du succès face à Romorantin (2-0). Anecdotique, puisque les Castelroussins ont perdu leur dernier match, avant le début de la nouvelle saison sportive, contre Lyon Duchère (0-2).
 
« J’ai eu une discussion avec eux donc je peux le dire assez ouvertement : j’ai besoin qu’ils marquent beaucoup plus de buts, sur les matchs de préparation mais aussi aux entraînements. Je veux que dans les jeux réduits, dans des huit contre huit, des dix contre dix, des spécifiques, les attaquants marquent des buts et que ce soit eux qui en marquent le plus. Je veux beaucoup plus d’efficacité. Quand on a l’ambition de vouloir jouer à ce niveau et qu’on est sur un poste offensif, il faut être capable d’être réaliste », a déclaré Nicolas Usaï, le coach du club, à NouvelleRépublique.fr.
 
Ancien Gunner d’Arsenal, Gille Sunu (29 ans) a démontré son meilleur niveau, depuis son retour en janvier, en France. Son compatriote, Razak Boukari (33 ans) se remet peu à peu de sa blessure au genou contractée depuis la première journée de la saison dernière.  Les Togolais feront partie des pions essentiels si leurs corps ne les lâchent pas, cette saison (2020-2021) de Ligue 2 qui s’ouvre samedi prochain.