CHAN 2020 : Que peut le tenant du titre marocain ?

CHAN 2020 : Que peut le tenant du titre marocain ?

Publié le : / Par

La sélection A’ des Lions de l’Atlas est arrivée au Cameroun avec l’ambition  de conserver le trophée.

Par rapport à l’effectif qui avait remporté la dernière édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) en 2018 à domicile, le Maroc se présente au Cameroun avec une équipe profondément remaniée. Le sélectionneur Houcine Ammouta qui n’était pas de l’édition 2018 sait qu’en conduisant  cette formation à cette nouvelle édition, il aura un énorme défi à relever. « On n’était pas dans l’édition de 2018, la majorité des joueurs n’était pas présente. Nous allons tout faire pour honorer le football marocain qui, depuis quelques années, brille à l’échelle continentale », a indiqué le technicien marocain ce dimanche 17 janvier 2021, en conférence de presse d’avant-match.

Logé dans le groupe C basé au Stade de la Réunification de Douala-Bepanda, le Maroc fait son entrée dans la compétition ce lundi 18 janvier face au Togo qui découvre le CHAN pour la toute première fois, après avoir réussi l’exploit d’éliminer le Nigéria lors des qualifications. Une équipe qu’il faudra éviter de prendre de haut, la formation venue d’Afrique de l’Ouest n’ayant aucune intention de se présenter en victime résignée. «On a fait une bonne préparation. C’est notre première participation avec des joueurs qui, certes, n’ont pas l’expérience de la compétition, mais il y a des talents et nous sommes confiants », a d’ailleurs assuré Jean-Paul Abalo, sélectionneur des Eperviers A’ en conférence de presse d’avant-match ce dimanche.  Avant de rallier le Cameroun, les Marocains qui en sont à leur quatrième participation, avaient enregistré deux victoires en autant de sorties face à la Guinée au complexe Moulay El Hassan de Rabat. Avant ces deux sorties victorieuses, l’équipe marocaine s’était précédemment imposée face au Mali (1-0) et face au Niger (2-0).

Premier tour

A priori, la sélection marocaine A’ n’aura véritablement pas de difficulté à traverser la phase de poule et se frayer un chemin vers le sacre. Parmi ses adversaires du groupe C, seul le Rwanda a déjà réussi l’exploit de traverser le premier tour, lors de l’édition qu’il avait abritée en 2016. L’Ouganda, avec cinq participations sur six, fait partie des équipes les plus régulières du tournoi. Cependant, il n’est jamais allé au-delà de la phase de groupe. Quant au Togo, il honore sa toute première participation. Mais plus loin dans la compétition, le royaume chérifien pourra croiser des morceaux plus compliqués, à l’instar de la RDC, le pays le plus titré du CHAN avec deux trophées gagnés en 2009 et en 2016, le Cameroun, pays organisateur, le Mali, finaliste en 2016 ou la Zambie qui a affiché une  forme appréciable lors des matches amicaux de préparation.

Le sélectionneur marocain pourra notamment compter sur des éléments tels que : Ayoub El Kaabi, attaquant du Wydad Casablanca, meilleur buteur du CHAN 2018 avec 9 réalisations, qui fait partie des rescapés du groupe. Houcine Ammouta devrait aussi s’appuyer sur Omar Namsaoui (30 ans), latéral droit à la Renaissance Sportive de Berkane, vainqueur de la dernière édition de la Coupe de la CAF et qui compte déjà plusieurs matchs de très haut niveau dans les jambes.